Publicité
26 août 2018 - 14:24

La compagnie Mars elle danse présente sa nouvelle création Belles Bêtes

Toutes les réactions 1

Afin de poursuivre son travail, la compagnie en danse contemporaine Mars elle danse de Trois-Pistoles s’est déplacée au CDRIN de Matane pour parfaire le merveilleux mélange entre danse et art numérique du spectacle Belles Bêtes. Le jeudi 30 aout, Belles Bêtes sera en pré-ouverture du Festival PHOS de Matane.

Mars elle danse y fera une présentation, en formule showcase de 25 minutes, de sa nouvelle création en danse contemporaine Belles Bêtes. PHOS est un festival consacré aux divers usages de l’image photographique et numérique d’aujourd’hui. Pour sa sixième édition, une succession d’expositions, de spectacles, de rencontres d’artistes et d’interventions dans l’espace public anime la Matanie du 1er au 16 septembre.

À la suite de la remise par le CALQ d’une bourse en recherche et déploiement en art numérique en 2017, la chorégraphe Soraïda Caron et son équipe ont entrepris des recherches sur l’intégration d’outils technologiques (capture de mouvements, infrarouge et animation visuelle sur des surfaces en mouvement) à la danse.

Grâce à ces outils, Mars elle danse désire magnifier la performance physique du danseur : allonger la ligne, suspendre le saut, entre autres. La technologie permet aussi aux corps des danseurs de devenir une toile que le mouvement et l’image numérique se partagent. Le spectacle Belles Bêtes désire donner accès à deux types de réalité : celle que l’on voit de l’extérieur : physique et tangible (la danse) et celle qui se joue à l’intérieur : intemporelle et sensible (l’image vidéo).

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo à Madame Soraïda Caron pour ses réussites en danse. Tellement important la danse!

    Constance Céline B.

    Constance Céline - 2018-08-27 14:50