Publicité
6 juillet 2018 - 06:59

Deux jeunes pianistes se démarquent au Concours de musique du Canada

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Deux pianistes prometteuses de la région, Jolène Plourde de Rivière-du-Loup et Rébecca Skelling-Paquin de Rimouski, ont remporté les honneurs lors de la finale nationale du Concours de musique du Canada à Montréal dans la catégorie piano quatre mains chez les 11 ans et moins, en obtenant une excellente note de 94%.

Après avoir traversé l’audition nationale en duo à Rimouski avec brio, Jolène et Rébecca se sont rendues à la finale nationale à Montréal où elles ont interprété deux danses espagnoles de Moszkowski et la Grande finale de Catherine Rollin.

Jolène Plourde et Rébecca Skelling-Paquin jouent toutes les deux du piano depuis six ans. Elles se sont connues en se côtoyant lors du Concours de musique du Canada alors qu’elles se présentaient en tant que solistes. Ces deux pianistes jouent en duo depuis maintenant deux ans.

Même si elles comptent tout de même quelques années d’expérience, le piano à quatre mains comporte des défis d’interprétation bien différents. «Il faut être très à l’écoute de l’autre. Quand on joue en accompagnement, il faut être en support seulement, alors que lorsqu’on a la partie aigue, il faut faire ressortir la mélodie. C’est moins stressant à deux d’aller sur la scène pour jouer, on se supporte entre nous», explique Jolène Plourde.

Pour remporter la première place lors de la finale nationale, elles devaient terminer en première position de leur catégorie et obtenir une note de 90 % et plus, ce qu’elles ont réussi en obtenant un résultat de 94 %. «Nous allons à Rimouski aux deux semaines puisque Jolène a aussi des cours de violon au Conservatoire. Ensuite, elle a sa pratique avec Rébecca. C’est très bien de réussir à remporter ce concours à plus de 100 km de distance. C’est un investissement de temps, mais cela vaut la peine, c’est vraiment ce qu’elle aime, la musique», souligne la mère de Jolène Plourde, Marie-Pier Chartier.

Jolène Plourde et Rébecca Skelling-Paquin se présentaient pour la toute première fois en duo au Concours de musique du Canada, dans la catégorie des 11 ans et moins. «Ce qui change, entre jouer du piano en solo et à quatre mains, c’est qu’il faut beaucoup travailler le synchronisme, après avoir appris nos propres parties (…)  Quand j’ai appris que nous avions gagné la première place, le 27 juin, j’étais vraiment contente, je sautais de joie», raconte Rébecca.

C’est le professeur de musique Rémi Pouliot de l’École de piano Legato qui a guidé les deux musiciennes jusqu’à la finale nationale du Concours de musique du Canada. «Le piano à quatre mains est un apprentissage supplémentaire. Elles doivent apprendre à bien communiquer entre elles, contrôler leur respiration, leur phrasé musical et bien gérer le tempo. C’est extrêmement formateur puisque c’est une bonne façon d’explorer la musique d’ensemble. C’est important de faire de la musique de groupe, surtout lorsqu’on joue d’un instrument qui n’a pas nécessairement besoin d’être accompagné, comme le piano», souligne M. Pouliot. Le Concours de musique du Canada soutient et encourage les jeunes interprètes canadiens qui forment la relève de la musique classique.

Publicité

Commentez cet article