Publicité
4 février 2016 - 04:33

Exposition sur le port de mer de Gros-Cacouna et la voie maritime

Rivière-du-Loup - Le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup a lancé le 21 janvier dernier son exposition « Le port de mer de Gros-Cacouna et la voie maritime ». Gaston Pelletier, commissaire responsable du contenu, et son équipe se sont montrés fiers du résultat après plus de 12 mois de préparation.

Le centre a tenu à bien identifier des secteurs d’activités pouvant permettre aux visiteurs de bien comprendre les effets positifs de cette infrastructure portuaire régionale.Dans un premier temps, 22 photographies de navires entrant et sortant de la rade du port provenant de la collection de monsieur Louis D’Amours, maître de port, sont mises en évidence.

Lesdites photographies ont été présentées sur un support en acrylique qui amène une vision différente des encadrements habituels. Ce volet est donc au centre de cette exposition. Comme le centre d’archives en est l’organisateur, il a mis du sien grâce à des documents d’archives de diverses époques datant des années 1950 jusqu’à nos jours, de 4 photos historiques entourant les bâtisseurs de ce port en eau profonde.

Pour compléter, d’autres secteurs du Centre culturel Berger ont été aménagés avec divers thèmes. Le centre a donc installé un écran où on peut y regarder des phases de la construction du port de mer en 1978, le chargement du premier bateau avec du papier de la compagnie FF Soucy et la démolition du silo de l’ancienne cimenterie. Ces films d’époque résumés en une durée de 13 minutes sont les témoins du travail de génie et des efforts humains de toute une région.

Finalement des maquettes agrémentent le paysage de cette exposition. Deux sont des modèles à l’échelle de navires ayant navigués sur les eaux de notre fleuve et une dernière qui est une grande réplique à l’échelle du port datant de 1978.

Le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup a voulu entreprendre cette activité afin de mettre de l’avant l’aspect historique de cette importante infrastructure maritime régionale, de démontrer son apport économique incontournable grâce aux photos des navires et démontrer le potentiel connu mais non exploité de la rade.
Cette exposition est donc en montre jusqu’au 27 mars.

 

Publicité

Commentez cet article