Publicité

9 juin 2015 - 08:01

Gilles Morin lance son documentaire «Ébloui par la nuit»

Rivière-du-Loup - Le documentaire « Ébloui par la nuit », produit par Gilles Morin de Témiscouata-sur-le-Lac, a été officiellement lancé à l’occasion d’un visionnement privé, le 1er juin, au Cégep de Rivière-du-Loup.

Ce court métrage d’un peu plus de 15 minutes invite à revivre l’accident de moto qui l’a laissé paraplégique en 1982, à partager son cheminement de vie et les épreuves qu’il a traversées depuis ce temps. Il aborde notamment les conséquences des accidents de la route sur les victimes, leurs familles et leurs proches.

Cela dans une optique d’information, de sensibilisation et de prévention à l’égard des comportements routiers téméraires. D’ailleurs, depuis trois ans, Gilles Morin prononce des conférences auprès des jeunes. Il est également très impliqué au sein du projet I.M.P.A.C.T. au Témiscouata.

« Ébloui par la nuit » se veut à la fois un exutoire, un témoignage, une source de motivation face aux difficultés. Gilles Morin souligne : « J’avais alors 19 ans et toute la vie devant moi. J’avais des rêves, des ambitions. Cet accident a transformé ma vie d’insouciance et l’a remplacée par des séjours hospitaliers, des interventions chirurgicales, une longue phase de réadaptation, la perte d’autonomie, la paraplégie. Je vis toujours les conséquences physiques et psychologiques de ce qui est survenu il y a 33 ans. J’ai refait ma vie, j’ai relevé de nouveaux défis, j’ai progressé comme être humain, je suis fier de ce que j’ai réalisé malgré les embûches. »

Lors de la production de son documentaire, Gilles Morin a travaillé avec une équipe formée de collègues de l’École des métiers du cinéma et de la vidéo du Cégep de Rivière-du-Loup : Jean-Jacques Gantois, Julie-Ève Proulx, Marc-André Valcourt, Élise Vaillancourt, Shadel Lapierre et le réalisateur Martin Matte.

« Ébloui par la nuit » fera maintenant l’objet d'un projection publique suivie de périodes d’échanges: le 11 juin, en formule 5 à 7, au BeauLieu Culturel de Témiscouata-sur-le-Lac. La population y est cordialement invitée.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article