Publicité

11 mai 2014 - 10:20

Cinédit présente «Le Semeur», tourné au Kamouraska

Cathy Gagnon

Par Cathy Gagnon, journaliste

Rivière-du-Loup – Les projections Cinédit présenteront, le 27 mai à 19h30 à la Maison de la culture, le film documentaire « Le Semeur », tournée en grande partie au Kamouraska.

Le film, dernière oeuvre de la réalisatrice Julie Perron qui en a également assuré l'écriture et la production, propose une incursion dans l’univers de l’artiste-semencier Patrice Fortier, créateur de La société des Plantes, établie à Kamouraska.

La cinéaste Julie Perron ainsi que Patrice Fortier seront présents et se joindront à la discussion après la projection. « Le film suscite un intérêt dont je suis bien fière et après les projections, le public pose toujours beaucoup de questions », avoue Mme Perron, en entrevue à Info Dimanche.

BANDE-ANNONCE

Au moment de cette entrevue, la cinéaste était à Toronto pour présenter « Le Semeur » en compétition au festival HotDocs 2014 et affirmait que le film a été accueilli par une salle bondée. Cette semaine, elle participera également à un autre festival à Vancouver.

Julie Perron est reconnue pour ses portraits de femmes et d’hommes, visionnaires ou utopistes et « Le Semeur » a accepté de se prêter au jeu de la caméra. « Au départ, je voulais faire un film sur la sauvegarde du patrimoine végétal. Un ami à moi, qui avait fait ses études en Arts avec Patrice Fortier m'a orienté vers lui », raconte Mme Perron.

Ce dernier préserve minutieusement les semences végétales, rares ou oubliées, pour en faire des variétés « anciennes du futur ». Ce n'est pas tant la protection d'un patrimoine que la popularisation de variétés méconnues aux qualités intéressantes qui l'intéresse. Au fil des saisons, il transmet sa passion tout en constituant sa banque de semences et mettant en vente ces germes de vie qui iront pousser dans des milliers de jardins potagers à travers la planète.

« Patrice est un être original qui nous rappelle qu'il faut penser globalement et agir localement. À ma grande joie, je constate que ce film attire des gens aux intérêts variés et captive réellement les spectateurs », conclut Mme Perron qui se fera un plaisir de rencontrer le public de Cinédit le 27 mai.


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article