Publicité

14 février 2022 - 11:17

Le retour à pleine capacité pour les commerces, un assouplissement très apprécié

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Dans le calendrier des assouplissements annoncés le 8 février dernier par le gouvernement du Québec, c’est le retour à pleine capacité pour les commerces qui apporte le plus de satisfaction à Claudette Migneault, présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup. Ce changement entrera en vigueur le 21 février prochain.

«C’est une bonne nouvelle pour tout le monde, on voit d’un bon œil les assouplissements. Il y a un peu plus de prévisibilité, une demande que l’on faisait depuis longtemps», souligne Mme Migneault qui note également que le gouvernement agit par étapes, de façon prudente.

Elle a eu une pensée particulière pour les propriétaires et les employés des bars et des restaurants qui l’ont eu difficile depuis deux ans. Depuis ce samedi 12 février, le nombre de personnes pouvant être assises à la même table à un restaurant est passé à un maximum de 10 personnes ou provenant de trois adresses différentes. Le 28 février, les bars rouvriront, sans danse ou karaoké, à 50 % de capacité. Et le 14 mars, les restaurants, les bars et les grandes salles pourront avoir leur pleine capacité. La danse et le karaoké seront à nouveau autorisés.

Mme Migneault rappelle toutefois qu’il existera encore un irritant, le passeport vaccinal et ce pour un bout de temps. «On ne peut pas être contre ça, mais ça nécessite des employés pour appliquer la mesure sanitaire», souligne-t-elle. «Qu’adviendra-t-il du port du masque?», ajoute la PDG. Selon Claudette Migneault, il ne fait aucun doute que les assouplissements qui entreront en vigueur d’ici le 14 mars faciliteront une reprise économique attendue. «Définitivement, je suis heureuse pour nos membres et j’espère que l’on ne reviendra pas en arrière», conclut-elle.

Rappelons également que le lundi 14 février, les centres d'entrainement ont pu rouvrir. Depuis cette même date, il est aussi possible de disputer des matchs sportifs. Les spectacles extérieurs peuvent rassembler un maximum de 5 000 personnes. Le 21 février, les salles de spectacles seront à 50 % de capacité, comme les lieux de culte.

Dès le 28 février, les tournois sportifs et les compétitions pourront recommencer. Le télétravail deviendra une recommandation plutôt qu’une obligation. Les lieux de culte et les salles de spectacles pourront rouvrir à pleine capacité.

AU TÉMISCOUATA

Martine Lemieux, directrice générale de la Chambre de commerce du Témiscouata salue également le plan de déconfinement annoncé par le gouvernement Legault : «L’annonce du calendrier de déconfinement est une excellente nouvelle et un soupir de soulagement pour les membres de la Chambre de commerce, chacun accueille avec beaucoup de frénésie la relance de l’économie locale. C’est un pas de plus vers un retour à la normale.»

Tous les secteurs vont en bénéficier selon Mme Lemieux, mais plus particulièrement l’industrie touristique, du spectacle et la restauration. «Des secteurs durement touchés depuis le début de la pandémie», note-t-elle.

«Il est maintenant temps d’apprendre à vivre avec le virus tout en cessant une fois pour toutes la valse des fermetures-réouvertures. Nos membres, qui ont été des citoyens corporatifs exemplaires tout au long des deux dernières années, sont au bout du rouleau, les dettes s’accumulent et il faut qu’ils puissent enfin recommencer à être profitables. Il y a moyen d’être prudents et ouverts aux affaires», ajoute Mme Lemieux.

La directrice générale émet elle-aussi une réserve, soit du côté de la main-d’œuvre disponible. Le fait que tous les secteurs ouvrent à peu près en même temps inquiète certains des membres de la Chambre de commerce du Témiscouata.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article