Publicité

5 janvier 2022 - 15:22

Une aide financière supplémentaire pour les pertes alimentaires des restaurants

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, et la ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours, annoncent une nouvelle aide financière destinée aux restaurants pour atténuer les conséquences de la fermeture des salles à manger depuis le 31 décembre 2021 à 17 h.

Les restaurants qui bénéficient d'une contribution financière dans le cadre du volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM) sont admissibles à une contribution non remboursable supplémentaire d'un montant maximal de 10 000 $ par établissement afin de couvrir les coûts des articles périssables non utilisés.

«Les règles sanitaires ont frappé fort dans le secteur de la restauration. Ce soutien financier additionnel permettra de couvrir des frais engagés pour des produits périssables en prévision de la période achalandée des Fêtes. Si ce n'est pas déjà fait, j'invite les restaurateurs qui vont bénéficier de cette aide à distribuer, dans différentes banques alimentaires, les denrées non périmées afin que les personnes dans le besoin puissent en profiter», a expliqué Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation.

«Avec la fermeture des salles à manger, il est important d'offrir à nos restaurateurs le soutien financier dont ils ont besoin afin de couvrir les pertes alimentaires occasionnées par les nouvelles restrictions. Notre gouvernement demeure à leur écoute et fait preuve de flexibilité. On va continuer d'être présents pour les appuyer en fonction de l'évolution de la pandémie et des mesures sanitaires», a ajouté Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie.

Les Québécois peuvent également bénéficier de la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement, un nouveau programme fédéral à l'intention des individus ayant perdu leur emploi suivant une directive de confinement, ou encore de l'assurance emploi.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article