Publicité

1 janvier 2022 - 11:14 | Mis à jour : 11:16

Couvre-feu : rien à signaler au KRTB lors de la première soirée 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le retour du couvre-feu s’est déroulé dans le respect dans la soirée et la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022. La Sûreté du Québec ne rapporte aucun incident particulier sur l’ensemble du territoire du KRTB. 

Pour une deuxième fois en l’espace d’un an, les Québécois sont confinés à la maison en fin de soirée et pendant la nuit. Les sorties doivent être justifiées et les rassemblements entre plusieurs bulles familiales sont interdits. 

Pour le réveillon du jour de l’An, les citoyens de la région semblent avoir suivi – dans l’ensemble –  les consignes de la santé publique et du gouvernement, alors qu’aucun événement majeur, «digne de mention», n’a été signalé, indique la SQ. Certains appels ont toutefois été faits pour dénoncer des rassemblements illégaux aux agents de la paix.

«Pour les rassemblements, une dénonciation est souvent à la base de l’intervention, a expliqué Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole à la Sûreté du Québec. Pour le respect du couvre-feu, les interceptions se font de façon aléatoire pendant la patrouille. Les gens doivent alors avoir une justification – le travail par exemple – pour prouver la raison de leur sortie.»

«Mais pour la soirée d’hier, on n’a rapporté rien de majeur», a réitéré sergente Bilodeau. 

Le couvre-feu, une mesure qui avait été appliquée pendant plusieurs mois au début de l’année 2021, sera ainsi de retour. Il entre en vigueur entre 22 h et 5 h du matin, a confirmé le gouvernement lors d’un point de presse tenu jeudi soir. 

Les personnes en déplacement pendant la période ciblée pourront avoir à justifier la raison de leur déplacement, au regard des exceptions permises. Des sanctions allant de 1 000 $ à 6 000 $ pourront s’appliquer pour les contrevenants.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article