Publicité

4 octobre 2021 - 11:49

Les écoles du Bas-Saint-Laurent recevront des tests de dépistage rapide de COVID-19

Dans le cadre du déploiement graduel des tests de dépistage rapide dans les établissements scolaires du Québec, de nouvelles régions se sont ajoutées à celles qui avaient été annoncées le 17 septembre dernier. Les écoles préscolaires et primaires du Bas-Saint-Laurent recevront désormais des tests de dépistage rapide dès le 11 octobre prochain.

Cette démarche a été mise en œuvre en collaboration avec les directions générales des centres de services scolaire (CSS), des commissions scolaires (CS) et des établissements d'enseignement privés. L'objectif est de prévenir les éclosions et d'éviter le plus possible la fermeture des classes.

Le déploiement s'appliquera dorénavant aux établissements scolaires de niveaux préscolaire et primaire de l'ensemble du territoire québécois, en incluant cette fois-ci les régions suivantes :

Abitibi-Témiscamingue;
Bas-Saint-Laurent;
Capitale-Nationale;
toutes les MRC de la Chaudière-Appalaches;
Côte-Nord;
Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine;
Nord-du-Québec;
Nunavik;
Saguenay-Lac-Saint-Jean;
Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Chaque établissement d'enseignement préscolaire et primaire de ces territoires disposera de tests de dépistage rapide et des équipements de protection individuelle nécessaires à leur administration. Les tests seront utilisés de manière complémentaire aux autres mesures de prévention déjà mises en place pour des élèves qui développent, au cours de la journée, des symptômes s'apparentant à ceux de la COVID-19.

Jusqu’à présent, les territoires dont les écoles disposent de tests rapides sont la Mauricie-et-Centre-du-Québec, l'Estrie, Montréal, l'Outaouais, les MRC de Beauce-Sartigan, des Appalaches, des Etchemins, Robert-Cliche, de la Chaudière-Appalaches, Laval, Lanaudière, les Laurentides et la Montérégie.

TESTS DE DÉPISTAGE RAPIDE

Le test de dépistage rapide nécessite un prélèvement nasal, qui ne dure que quelques minutes, et qui fournit un résultat en 15 minutes. Celui-ci doit être administré par un membre du personnel scolaire désigné par la direction d'école et ayant suivi la formation produite par le MSSS, en collaboration avec le ministère de l'Éducation.

Les parents des enfants fréquentant un établissement d'enseignement préscolaire ou primaire des régions concernées recevront sous peu un feuillet explicatif accompagné d'un formulaire de consentement. Ils devront préalablement consentir à cet éventuel dépistage en remplissant un formulaire de consentement transmis par l'école. En l'absence d'un tel consentement, aucun test ne pourra être effectué.

Lorsqu'un élève sera testé en milieu scolaire, les parents seront avisés par lettre du résultat, qu'il soit positif ou négatif. Dans le cas d'un test positif, l'élève sera isolé et le parent sera contacté par téléphone afin qu'il puisse venir chercher son enfant. Celui-ci devra passer un deuxième test dans un centre de dépistage.

Rappelons que les territoires dont les écoles disposent actuellement de tests rapides sont la Mauricie-et-Centre-du-Québec, l'Estrie, Montréal, l'Outaouais, les MRC de Beauce-Sartigan, des Appalaches, des Etchemins, Robert-Cliche, de la Chaudière-Appalaches, Laval, Lanaudière, les Laurentides et la Montérégie.

FORMATIONS ET ACCOMPAGNEMENT

Le ministère de l’Éducation du Québec a pris soin de rencontrer les représentants des CSS, des CS et des directions d'école concernés afin de les informer de cette nouvelle phase de déploiement, de leur présenter tout le matériel préparé à leur intention et de répondre à l'ensemble de leurs questions. Près de 300 personnes ont pris part à cette rencontre. Ces dernières ont reçu, le 29 septembre dernier, la documentation nécessaire pour expliquer les tests de dépistage rapide aux parents ainsi que le formulaire visant à obtenir leur consentement. 

Des vidéos de formation, produites par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et adaptées à la réalité des écoles, ont aussi été partagées au réseau. Celles-ci s'adressent aux personnes désignées par les directions d'école pour administrer les tests. Des webinaires leur sont également offerts. Les établissements scolaires commenceront l'administration des tests rapides à partir du 11 octobre, lorsqu'ils seront prêts, une fois les formations terminées.

Le MSSS a mis à la disposition des écoles un service d'accompagnement virtuel en cas d'interrogations relatives à l'administration des tests.

 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article