Publicité

6 août 2021 - 13:53 | Mis à jour : 17:17

Dernier droit pour la vaccination contre la COVID-19 au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent multiplie les initiatives partout sur le territoire afin de permettre aux personnes qui n’ont pas encore eu accès au vaccin contre la COVID-19 de recevoir une première ou une deuxième dose. Il est désormais possible de se faire vacciner sans rendez-vous dans les huit sites de vaccination du Bas-Saint-Laurent et le Vacc-I-Express continue sa tournée régionale jusqu’à la fin de l’été.

«L’objectif est simple, c’est de tout mettre en oeuvre pour faciliter le plus possible l’accès à la vaccination pour tout le monde, partout sur le territoire», résume le porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel. Les vaccins offerts sont ceux de Moderna et de Pfizer. Au Bas-Saint-Laurent, environ 86 % de la population de 12 ans et plus a reçu une première dose du vaccin contre la COVID-19 et près de 74%, une deuxième dose.

«Pour tous les groupes d’âge, on a atteint le 75 % de personnes vaccinées, sauf pour les 18-24 ans, où il nous manque un peu plus de 200 personnes à vacciner», précise M. Turmel. Sur le total des vaccins distribués par le Vacc-I-Express, un autocar transformé en clinique de vaccination mobile, le tiers sont des premières doses. «Même si les nombres ne sont pas très gros, chaque personne qu’on va chercher en première dose, pour nous c’est une victoire […] Les gens nous disent que si on n’était pas venu à eux, ils ne se seraient pas déplacés pour se faire vacciner. Ces initiatives portent fruit et nous permettent d’aller chercher, cinq, dix, vingt, trente personnes qui autrement ne se seraient pas fait vacciner.»

VARIANT DELTA

D’après le porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel, l’augmentation du nombre de personnes atteintes du variant Delta de la COVID-19 et la flambée des cas à Trois-Rivières pourrait avoir des répercussions dans la région. «La quatrième vague est proche et ce qu’on voit actuellement, c’est que les gens contaminés ne sont pas vaccinés. Ça vient ajouter à l’intérêt de rapidement se faire vacciner pour ceux qui tarderaient encore. On incite les gens à le faire le plus rapidement possible.»

Jusqu’à présent, deux cas du variant Delta ont été identifiés au début du mois de juillet au Bas-Saint-Laurent, selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel. Les personnes atteintes, qui provenaient de l’extérieur de la région, ont été prises en charge rapidement par les autorités de la santé publique et le variant ne s’est pas répandu confirme M. Turmel.

HORAIRE DU VACC-I-EXPRESS

Le Vacc-I-Express sera présent à Rimouski sur le site des Grandes Fêtes Telus au parc Beauséjour jusqu’à samedi. Il sera accessible entre 15h et 21h. Après l’évènement, l’autocar sera de passage au centre-ville de Rimouski le 8 aout dans le cadre des Terrasses urbaines, à Cacouna le 9 aout sur le stationnement de l’église Saint-Georges et au centre communautaire de Saint-Cyprien le 10 aout.

Depuis le début juillet, le Vacc-I-Express a parcouru plus de 3 300 kilomètres sur les routes du Bas-Saint-Laurent pour offrir de la vaccination. Il a permis à plus de 1 374 personnes d’être vaccinées contre la COVID-19, soit 291 premières doses et 1083 deuxièmes doses, le tout sans rendez-vous. La tournée du Vacc-I-Express se poursuivra jusqu’au début septembre.

Notons que le 5 aout dernier, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il implantera un passeport vaccinal partout au Québec. Selon le premier ministre François Legault, cette mesure sera adoptée afin que les personnes qui ont reçu leurs deux doses de vaccin soient «capables de vivre une vie quasi normale et de bénéficier de certains privilèges». Il a insisté qu’il n’est «pas question de reconfiner» comme cela a été fait dans la dernière année. Le passeport vaccinal COVID-19 sera un document officiel et gratuit attestant qu’une personne est bien protégée contre le virus. Il pourrait permettre de voyager à l’étranger et d’accéder à des activités non essentielles aux personnes adéquatement protégées si une recrudescence des cas de COVID-19 survient. La date visée pour sa mise en application est le 1er septembre 2021.

Les informations à ce sujet sont disponibles en suivant ce lien: https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/deroulement-vaccination-contre-la-covid-19/passeport-de-vaccination-covid-19

Publicité


Publicité

Commentez cet article