Publicité

15 juin 2021 - 15:38 | Mis à jour : 15:54

Zone verte: comme une bouffée d'air frais

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le passage en zone verte le lundi 21 juin pour les Bas-Laurentiens arrive comme une bouffée d'air frais. Si de nombreuses mesures sanitaires demeurent toujours en place, la pratique du sport sans contact, les rassemblements extérieurs et intérieurs, le prolongement des heures d’ouverture des bars constituent un grand pas vers un retour à la normalité.

Parmi les mesures en zone verte qui seront en vigueur, mentionnons entre autres que les rassemblements dans les domiciles et sur les terrains privés, incluant les balcons sont permis jusqu’à un maximum de 10 personnes d’adresses différentes ou de trois résidences différentes. La distanciation physique et le port du masque ne sont plus obligatoires, mais sont fortement recommandés.

LOISIR ET SPORTS

À l’extérieur, les activités de sport et de loisir, y compris les cours et les entrainements guidés, sont permises à l’extérieur dans des lieux publics lorsque réalisées en groupe d’un maximum de 50 personnes, excluant les officiels, le personnel et les bénévoles. Les parties organisées, les ligues, les compétitions et les tournois sont permis ainsi qu’un maximum de 50 spectateurs par plateau.

Autant que possible, la distanciation physique doit être respectée lors de la pratique d’activités physiques ou sportives. Les contacts ou rapprochements de courte durée et peu fréquents comme au soccer et au baseball sont toutefois permis.

À l’intérieur, les activités de sport et de loisir, y compris les cours et les entrainements guidés, sont permises pour 25 personnes provenant de résidences différentes, excluant les officiels, le personnel et les bénévoles. Les parties organisées, les ligues, les compétitions et les tournois sont permis ainsi qu’un maximum de 25 spectateurs par plateau. Une supervision du lieu de pratique doit être assurée en tout temps par au moins une personne.

Les installations sanitaires et les vestiaires peuvent ouvrir. Ces installations doivent être nettoyées et désinfectées régulièrement dans la journée, et le nombre de personnes présentes doit être limité.

Dans le cas des salles d’entrainement physique (gym), l’entrainement individuel à deux ou avec les occupants de deux résidences est autorisé. Les cours privés ou de groupe sont également permis, jusqu’à un maximum de 25 participants et avec encadrement obligatoire. En tout temps, la distanciation physique de 2 mètres doit être respectée avec le formateur (instructeur, entraineur).

Toujours à partir du 25 juin, les festivals et autres évènements offrant des spectacles extérieurs pendant lesquels les spectateurs sont debout ou assis sans place assignée pourront se tenir à condition des respecter les mesures sanitaires de base ainsi que d’autres mesures spécifiques. Un maximum de 2 500 personnes seront autorisées les sites.

RESTAURANTS ET BARS

Les restaurants pourront maintenant accueillir les occupants de trois résidences ou un maximum de 10 personnes par table. De plus, un registre de la clientèle doit être tenu. Quant aux bars et brasseries, les établissements pourront aussi accueillir les occupants de trois résidences ou un maximum de 10 personnes par table.

Les exploitants doivent respecter certaines conditions, notamment : 50 % de la capacité maximale prévue au permis d'alcool; les occupants doivent provenir d'au maximum trois résidences privées par table; assurer une distance de deux mètres entre les tables; les clients doivent demeurer assis à leur table; la danse et le chant (karaoké) sont toujours interdits; les établissements doivent fermer à 02 h et la vente d'alcool cesser à minuit. Les tenanciers ont aussi l'obligation de tenir un registre des clients.

FUNÉRAILLES MARIAGES ET LIEUX DE CULTE

Dans les lieux de cultes, le nombre maximal est de 250 participants. Une distance minimale de deux mètres est maintenue entre les personnes qui s’y trouvent.

Les funérailles sont limitées à un maximum de 50 personnes, excluant les travailleurs de l’entreprise de services funéraires et les bénévoles dans le bâtiment ou à l’extérieur de celui-ci. La situation est identique pour les mariages.

Plus de détails dans votre édition papier du 16 juin

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article