Publicité

3 juin 2021 - 11:49 | Mis à jour : 12:17

COVID-19: 1 seul nouveau cas COVID au Bas-Saint-Laurent

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Alors que le Bas-Saint-Laurent ne compte plus que 56 cas sur l'ensemble de son territoire, 1 seul nouveau cas s'ajoute au bilan quotidien. Ce dernier est situé dans la MRC de la Matapédia.

Ainsi, sur 3 911 cas depuis le début de la pandémie, 3 805 sont considérés comme rétablis. On ne dénombre plus que 6 (-1) hospitalisations en lien avec la COVID-19 à Rimouski, dont 3 aux soins intensifs. Il y a eu 703 tests de dépistage réalisés mercredi.

Cas par MRC:
 
Kamouraska : 663 (-) (cas actifs : 21)
Rivière-du-Loup: 1 338 (-) (cas actifs : 20)
Témiscouata : 387 (-) (cas actifs : n.d.)
Basques : 197 (-) (cas actifs : n.d.)
Rimouski-Neigette : 816 (-) (cas actifs : )
La Mitis : 178 (-) (cas actifs : n.d.)
La Matanie : 251 (-) (cas actifs : 0)
La Matapédia : 81 (+1) (cas actifs : n.d.)
À déterminer / inconnus : 0 (-)
 
Les éclosions en milieux de vie ou de soins, en particulier au Manoir Héritage de Trois-Pistoles et à la Résidence Havre La Fontaine sont stables.
 
VACCINATION
 
À la suite d'une mise à jour des avis du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux annonce que l'intervalle recommandé entre les deux doses pour les vaccins administrés au Québec est de 8 semaines ou plus.
 
Ainsi, pour les vaccins ARNm (Pfizer et Moderna), l'intervalle recommandé pour la majorité des personnes passera de 16 à 8 semaines ou plus pour obtenir une réponse immunitaire plus élevée, plus rapidement. Il est important que l'offre de devancer la deuxième dose de vaccin se fasse selon le calendrier de priorisation établi par groupe d'âges, comme les personnes plus âgées présentent davantage de risques de développer des complications de la COVID-19.
 
Notons cependant que pour les personnes immunosupprimées ou dialysées qui n'ont pas encore reçu leur deuxième dose, l'intervalle recommandé est de 4 semaines pour optimiser leur réponse immunitaire rapidement.
 
Les personnes de 45 ans et plus qui auraient reçu le vaccin d'AstraZeneca comme première dose peuvent recevoir une deuxième dose d'AstraZeneca ou un vaccin ARNm (Pfizer ou Moderna). Le CIQ précise que pour les personnes qui préfèrent recevoir une dose de vaccin ARNm comme deuxième dose, l'intervalle de 8 semaines ou plus pourrait aussi être utilisé dans le cadre d'un tel schéma de vaccination mixte.

Publicité


Publicité

Commentez cet article