Publicité

2 mai 2021 - 12:34 | Mis à jour : 15:02

COVID-19 : 26 nouveaux cas au Bas-Saint-Laurent

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent rapporte en ce 2 mai 26 nouvelles personnes atteintes de la COVID-19 dans la région. Présentement 386 cas sont actifs sur le territoire, dont 128 dans la MRC de Rivière-du-Loup. 

Les MRC de Témiscouata et de Kamouraska comptent chacune 71 cas actifs. La MRC de Rimouski-Neigette en dénombre 74, on en retrouve 20 dans la MRC des Basques, 11 dans la MRC de La Mitis et 6 dans la MRC de La Matapédia. 

L'Institut national de la santé publique du Québec rapporte aussi 37 décès depuis le début de la crise au Bas-Saint-Laurent et 12 hospitalisations en cours en lien avec la COVID-19. D'après le conseiller aux communications du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel, trois personnes hospitalisées se trouvent aux soins intensifs. 

Le nombre total de cas depuis mars 2020 est de 3 071 et 2 645 personnes sont considérées comme rétablies. 

CAS PAR MRC AU BAS-SAINT-LAURENT :

  • MRC de Kamouraska : 514 (+2) (cas actifs : 71)
  • MRC de Rivière-du-Loup: 957 (+11) (cas actifs : 128)
  • MRC de Témiscouata : 270 (+3) (cas actifs : 71)
  • MRC des Basques : 94 (+3) (cas actifs : 20)
  • MRC de Rimouski-Neigette : 745 (+4) (cas actifs : 74)
  • MRC de La Mitis : 160 (+1) (cas actifs : 11)
  • MRC de La Matanie : 235 (+1)
  • MRC de La Matapédia : 69 (cas actifs : 6)
  • À déterminer / inconnus : 26 (+1)

Depuis le 1er mai à minuit, une partie du Bas-Saint-Laurent est passée au palier d'alerte des mesures spéciales d'urgence. Les MRC de La Mitis, La Matanie et La Matapédia sont épargnées par ce changement. Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent Dr Sylvain Leduc a évoqué en point de presse la semaine dernière la nécessité de donner un «coup de barre» afin de freiner la propagation de la COVID-19 dans la région. 

La province de Québec a enregistré aujourd'hui une hausse de 1 006 cas de la COVID-19 et 9 décès supplémentaires. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je me demande pourquoi la santé public du Québec n'a pas bouger avant pour mettre une partie du Bas St-laurent en rouge foncé.
    Du 18 avril au 25 avril, les MRC de Rivière du loup, Temiscouata et Kamouraska ont eu 9 jours avec 10 cas et plus. Pas de mesures additionnelles pour ces MRC. Pendant cette même période, aucun jour avec plus 10 cas journaliers pour la MRC Rimouski-Neigette.
    Du 26 au 30 avril, les trois MRC de l'Ouest de la région comptait 7 jours avec plus de 10 cas et 4 jours pour Rimouski Neigette.
    Là la Santé publique décide de mettre la région, de Kamouraska à Rimouski en rouge foncé. Pourquoi ça aura pris 16 jours de plus de 10 cas par jours dans les 3 MRC de l'Ouest et seulement 4 pour Rimouski-Neigette et inclure cette dernière au Rouge Foncé.
    Est-ce qu'on attendait que Rimouski-Neigette fasse un faux pas pour bouger ou si c'est trop dur de pénaliser des MRC, dont la plus importante est représentée par un élu de la CAQ ?
    J'espère que la Santé publique reviendra sur sa décision aussi rapidement pour revenir, au moins Rimouski-Neigette, à la couleur que l'on avait avant puisque depuis 2 jours de rouge foncé, Rimouski-Neigette n'a aucun jour de plus de 10 et déjà 3 pour le KRTB.
    SVP ne venait pas nous dire qu'une région ne peut être subdivisée car elle l'a été contrairement à ce que disait M.Leduc responsable de la Santé publique au Bas St-laurent.

    Doucet Luc - 2021-05-02 19:29