Publicité

26 avril 2021 - 15:39

Contamination de la COVID-19 : le Dr Sylvain Leduc sonne l’alarme

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3

Le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent, a sonné l’alarme lundi à la suite des 82 cas de COVID-19 enregistrés au cours du dernier weekend. Même si la situation s’est un peu améliorée ce 26 avril avec 29 nouveaux cas, il prévient la population alors qu’il constate un relâchement dans le respect des mesures sanitaires.

«Le Bas-Saint-Laurent ne se dirige pas dans la bonne direction, la moyenne des derniers sept jours augmente et dépasse celle provinciale. 82 cas en deux jours, c’est beaucoup et ça témoigne d’une activité très élevée», explique-t-il. M. Leduc a d’ailleurs identifié les MRC de Kamouraska et de Rivière-du-Loup comme étant celles où la situation est la plus problématique. Cependant lundi, c’est dans Rimouski-Neigette où on observait le plus de nouveaux cas avec 13 comparativement à 6 pour chacune des deux autres MRC.

Concernant les hospitalisations à Rimouski, les nouvelles ne sont pas réjouissantes avec une augmentation de 4 pour porter le total à 12, dont 3 aux soins intensifs. «Pour nous, c’est très élevé. 800 à 1000 cas par mois, ça entraine des hospitalisations. Nous avons la capacité d’ouvrir d’autres lits pour la COVID-19, mais ça va accentuer le délestage», a prévenu le Dr Leduc. Au total, il y a 287 cas actifs au Bas-Saint-Laurent. Le nombre de décès demeure stable à 37. Au plan provincial, la tendance à la baisse observée dans les derniers jours se poursuit alors que 889 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche.

Le Dr Sylvain Leduc explique cette recrudescence de cas au Bas-Saint-Laurent en partie par un relâchement dans le respect des mesures sanitaires et la présence du variant britannique plus contagieux. «Ça prend un effort collectif, il ne faut pas abandonner nos responsabilités individuelles», a-t-il répété. Sur 28 éclosions, 16 sont actives dans des milieux de travail. Le Dr Leduc a expliqué que les sources de contamination des dernières semaines montrent des cas chez les plus jeunes qui sont contaminés dans leur famille. «Les jeunes arrivent à l’école avec le virus», note-t-il. M. Leduc invite donc les citoyens à respecter les mesures sanitaires en vigueur dont le port du masque, la distanciation physique et l’interdiction de rassemblements.

Au niveau de la vaccination, le Dr Sylvain Leduc a mentionné qu’il reste des plages horaires pour la catégorie des 60 à 69 ans avec les vaccins de Pfizer et Moderna. Le pourcentage de personnes vaccinées dans cette catégorie est plus bas que la moyenne provinciale. Il les invite donc à prendre un rendez-vous le plus rapidement possible, même chose pour les personnes ayant une maladie chronique. Actuellement, le taux de vaccination atteint 33 % de la population au Bas-Saint-Laurent.

Selon le directeur de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent, les laboratoires de dépistage fonctionnent à plein régime, il y a eu 1026 tests réalisés dimanche. Il demande d’ailleurs aux personnes ayant des symptômes à se faire tester le plus rapidement possible pour éviter une contamination plus grande.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • M.Leduc quand les enfants qui ont eu la kawasaki vont ils etre vaccinées,mmreci .sont ils plus a risque renseignez nous merci

    Aline dube - 2021-04-27 13:45
  • Le commentaire de M.Gingras, on pourrait s'en passer, car le député n'a rien à voir dans les cas présents. Il est plus important de s'aider que de dénigrer nos concitoyens. Soyons unis...

    Réal LaFrance - 2021-04-26 19:09
  • La délinquance de votre député n’a pas aidé votre cause

    Gingras Guy - 2021-04-26 16:13