Publicité

26 février 2021 - 11:12 | Mis à jour : 11:29

Vaccination : les 4000 premières doses pour la population réservées

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La prise de rendez-vous pour le début de la campagne de vaccination de masse s’est déroulée rondement au Bas-Saint-Laurent. Il n’aura fallu qu’un peu moins de 24 h pour que les 4000 doses de vaccin disponibles aux personnes âgées de 80 ans et plus trouvent preneur. 

Ainsi, malgré une certaine confusion liée au processus de réservation, des milliers d’ainés et leurs proches aidants ont réussi à s’assurer d’être parmi les premiers à réserver une première dose de vaccin, à l’extérieur des CHSLD et RPA. Ainsi, les sites aménagés dans chacune des MRC de la région seront bientôt mis à contribution. 

En fin de journée, jeudi, il ne restait que quelques dizaines de doses disponibles sur le territoire. En matinée, vendredi, les autorités de santé publique ont confirmé qu’elles étaient toutes écoulées. 

«C'est complété, toutes les places disponibles pour le début de la campagne de vaccination contre la COVID-19 ont déjà été attribuées », a fait savoir le porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel, en milieu d’avant-midi. 

Rappelons que le Bas-Saint-Laurent a reçu un peu plus de 7000 doses du vaccin Pfizer-BioNTech pour le mois de mars. De ce nombre, 4000 seront administrées dans la population. Les autres doses reçues seront utilisées afin que les résidents de CHSLD et les travailleurs du réseau de la santé puissent recevoir leur deuxième vaccin. 

Gilles Turmel confirme d'ailleurs que les vaccins ont été attribués à des citoyens de 80 ans et plus, et ce, même si plusieurs d’entre eux (ou leurs proches) ont témoigné avoir eu de la difficulté, dans la journée, à compléter une réservation. 

C’est que le site du CISSS du Bas-Saint-Laurent invitait les 80 ans et plus à réserver en cliquant sur un lien qui les menait sur le site principal du gouvernement. À cet endroit, on leur apprenait cependant qu’il fallait avoir 85 ans et plus pour avoir accès, en priorité, aux premières doses, tel que l’avait annoncé le gouvernement pour la région de Montréal. 

«Ç’a créé de la confusion, admet M. Turmel, mais cela ne nous a pas empêché d’attribuer nos 4000 places de rendez-vous. Plusieurs personnes ont basculé vers la ligne téléphonique où ils ont été pris en charge. D’autres ont aussi été en mesure d’obtenir un rendez-vous sur le site, même s’ils avaient entre 80 et 85 ans.»

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent attend maintenant les prochaines distributions du vaccin Moderna prévues les 15 et 29 mars. «On ne connaît pas encore le nombre que l’on recevra, mais ça va nous permettre de rouvrir de nouvelles plages pour des rendez-vous», a assuré Gilles Turmel. 

Il n’est pas exclu que certaines de ces doses soient aussi réservées aux résidents des CHSLD et aux travailleurs de la santé qui ont reçu une première dose du vaccin Moderna.  

La vaccination pour les quelques 10 000 personnes de 80 ans et plus que compte la région du Bas-Saint-Laurent va se mettre en branle dans la semaine du 8 mars. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tient également à préciser que les personnes de 80 ans et plus qui vivent dans des résidences privées (RPA) ne doivent pas prendre de rendez-vous car elles seront vaccinées directement dans leurs milieux de vie.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article