Publicité

23 février 2021 - 15:06 | Mis à jour : 15:24

La vaccination de la population générale débutera la semaine prochaine

Le premier ministre du Québec, François Legault, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ont annoncé directement du plus important centre de vaccination au Québec, le Stade olympique de Montréal, que la vaccination de la population générale va commencer la semaine prochaine.

La campagne de vaccination contre la COVID-19 va donc officiellement s'amorcer le 1er mars prochain en fonction des groupes d'âge. Les personnes de 85 ans et plus (nées en 1936 ou avant) seront invitées, dès jeudi prochain, le 25 février à 8 h, à prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

«Nous allons commencer par les personnes de 85 ans et plus de la grande région de Montréal, parce que le virus y est plus présent. Ensuite, nous procéderons avec les autres régions. Mais partout au Québec, les personnes de 85 ans et plus peuvent prendre leur rendez-vous dès jeudi», a déclaré le premier ministre François Legault. 

L'inscription sur la page Québec.ca/vaccinCOVID est le moyen le plus simple et le plus rapide pour prendre rendez-vous. Pour celles et ceux qui n'ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l'utiliser, il est possible de composer le 1 877 644-4545 pour recevoir du soutien.

Les personnes qui ne font pas partie du groupe prioritaire en cours de vaccination doivent éviter de téléphoner ou de se présenter sur place pour se faire vacciner. Chaque groupe sera informé de la prise de rendez-vous au moment opportun. La première étape s'adresse donc exclusivement aux personnes de 85 ans et plus.

VAINCRE LA PANDÉMIE

La campagne de vaccination qui commence représente évidemment une étape importante de l'opération d'envergure qui s'est amorcée à la mi-décembre 2020. À l'heure actuelle, tous les CHSLD ont procédé à l'opération vaccination. Conséquemment, le nombre de décès liés à la COVID-19 a chuté dans les CHSLD. Environ la moitié des résidences pour personnes âgées ont déjà terminé leur effort de vaccination et l'autre moitié devrait être en mesure de mener l'opération à terme d'ici une semaine. Cela, sans compter les 200 000 travailleurs de la santé qui ont également été vaccinés.

«L'espoir est vraiment là. La vaccination va s'accélérer dans les prochaines semaines et dans les prochains mois. On est proche du but, mais on n'est pas encore tout à fait arrivé», a rappelé le premier ministre.

LA PRUDENCE EST DE MISE

Il faut noter qu'un délai de trois semaines après l'injection est nécessaire pour que le vaccin fasse pleinement effet. Il faut s'assurer qu'une personne âgée qui vient d'être vaccinée n'était pas contaminée avant de recevoir le vaccin. C'est une responsabilité collective que de demeurer vigilant et de continuer de se protéger en respectant les consignes sanitaires.  

Le variant britannique est présent au Québec. Les résultats préliminaires indiquent qu'entre 5 % et 10 % des cas positifs sont des variants. La présence des variants justifie notamment le maintien des mesures en place jusqu'à la fin de la semaine de relâche. «La semaine de relâche nous inquiète. Le facteur le plus important pour éviter une troisième vague à cause des variants, c'est d'éviter les rassemblements privés et les contacts en dehors de la bulle familiale. Soyons clairs : les rassemblements privés, c'est illégal», a tenu à rappeler le premier ministre.

Le Québec est ainsi prêt à offrir gratuitement la protection vaccinale à toute personne présente sur son territoire qui voudra être vaccinée au cours de l'année 2021. En raison de la situation épidémiologique prévalant dans la région de Montréal et des préoccupations quant à l'émergence des nouveaux variants, la répartition du nombre de doses a été ajustée afin que ce territoire en reçoive davantage au cours des deux premières semaines de mars.

Publicité


Publicité

Commentez cet article