Publicité

18 février 2021 - 15:16 | Mis à jour : 19 février 2021 - 09:44

La Santé publique inquiète d'un relâchement de la population

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

La Direction de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent constate une recrudescence soutenue de cas de COVID-19 depuis une semaine qui ne s'explique pas uniquement par l'éclosion à l'usine de Viandes duBreton de Rivière-du-Loup. Les autorités insistent sur l'aspect communautaire de la transmission.

Jeudi, le CISSS du Bas-Saint-Laurent a confirmé que la scierie Bégin & Bégin est aux prises avec une éclosion de COVID-19 qui touche actuellement 2 employés et un de leurs contacts qui a aussi été infecté. Rappelons que 29 cas de COVID-19 (dont 19 employés) sont liés à l'éclosion de l'usine Viandes duBreton.

«Mais ça va au-delà de tout ça. Les gens ne respectent pas les consignes, ont le voit lors nos enquêtes épidémiologiques... des gens de bulles familiales différentes tiennent des rassemblements intérieurs», laisse tomber Gilles Turmel, conseiller aux relations médias pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Ce dernier rappelle que le virus de la COVID-19 est toujours présent au Bas-Saint-Laurent. L’émergence de plusieurs nouveaux cas positifs ces derniers jours inquiète et, selon M. Turmel, démontre concrètement les conséquences de ce relâchement.

La Direction de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent sollicite donc à nouveau la collaboration de la population afin de limiter les risques de propagation du nouveau coronavirus. Rappelons enfin que les déplacements inter-régionaux non essentiels, s'ils ne sont pas interdits, doivent être évités.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • La santé publique occupez vous du problème dans les entreprises visés serait plus logique

    Denise Tremblay - 2021-02-19 12:06