Publicité

8 février 2021 - 09:08 | Mis à jour : 10:10

Le Bas-Saint-Laurent passe au palier d'alerte orange

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

Des assouplissements aux mesures de confinement sont entrés en vigueur au Bas-Saint-Laurent ce 8 février. La région, l'une des moins touchées au Québec par la pandémie de COVID-19, bénéficie ainsi de quelques changements, dont la réouverture des salles à manger des restaurants. 

Cet assouplissement vient toutefois avec quelques règles à respecter, dont une limite de deux adultes par table, accompagnés de leurs enfants d'âge mineur. Seuls les clients avec une preuve de résidence dans la région du restaurant y auront accès et un registre des présences sera tenu. Les bars, quant à eux, demeurent fermés pour une durée indéterminée. Tous les commerces, y compris les entreprises de soins personnels ainsi que les centres commerciaux, ont pu rouvrir leurs portes. 

» À lire aussi : Zone orange : des assouplissements généralement bien accueillis 

Le couvre-feu est également repoussé de 20 h à 21 h 30 à 5 h, mais il demeure toujours en vigueur. Malgré ces quelques modifications, les rassemblements privés dans les domiciles restent toujours interdits par la santé publique afin de limiter la propagation du virus, à l’exception d’un visiteur permis pour recevoir un service, un soutien ou pour visiter une personne qui habite seule. 

Les musées et les bibliothèques ont pu rouvrir le 8 février à travers le Québec. Les cinémas, les théâtres et les salles de spectacle pourront aussi accueillir leur clientèle lorsqu'ils seront prêts à partir du 26 février. Des mesures supplémentaires comme le port du masque de procédure devront s'appliquer. 

En zone orange, les activités sportives sont permises à l'extérieur, mais limitées à des groupes de 8 personnes respectant la distanciation physique. À l’intérieur, les activités individuelles, en duo ou en famille résidant à la même adresse sont permises. Selon le dernier bilan dressé par l'Institut national de la santé publique du Québec, le Bas-Saint-Laurent comptait hier 16 cas actifs de COVID-19.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Pourquoi les RAP ne peuve t pas sortir pour aller chez la coiffeuse ou magasi er alors que c'est ouvert pour la population

    Louise Petitpas - 2021-02-09 13:32