Publicité

2 février 2021 - 17:13 | Mis à jour : 18:17

Le Bas-Saint-Laurent de retour en zone orange...avec restrictions

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Réouvertures des restaurants, des salles d'entrainement, des musées et des commerces non essentiels, retour aux codes de couleurs...le premier ministre François Legault a confirmé que le Bas-Saint-Laurent bénéficiera d'une série d'assouplissements aux règles de confinement à compter du lundi 8 février. Les rassemblements privés à domicile restent toutefois interdits partout dans la province. 

Le Bas-Saint-Laurent, l'une des régions les moins touchées par la pandémie de COVID-19 avec 16 cas actifs, reviendra ainsi en zone orange avec certaines restrictions, en compagnie de l'Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et le Nord-du-Québec. 

«Dans les régions comme le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, on voit une stabilité des cas depuis un certain temps. C'est ce qui nous permet de changer [de couleur], c'est ce qui nous a guidé», a expliqué le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé.

Les nouvelles mesures permettent notamment aux restaurateurs d'accueillir les clients en salle en manger. Selon le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, deux adules (seulement) n'habitant pas la même adresse pourront se réunir autour d'une même table pour un repas avec leurs enfants respectifs d'âge mineur, s'il y a lieu. 

«Les soupers entre plusieurs bulles familiales ne sont pas possibles. On demande aussi prendre les réservations pour s'assurer que les gens soient des résidents de la région et de maintenir un registre des présences», a complété le premier ministre, François Legault. 

Quant au couvre-feu, il sera maintenu au Bas-Saint-Laurent, mais il sera repoussé de 20 h à 21 h 30. La situation ne change pas de ce côté pour les onze autres régions du Québec, toujours en zone rouge. Les autorités sanitaires assurent que cette mesure a prouvé son efficacité ces dernières semaines, puisqu'elle a permis de limiter les rassemblements dans les milieux privés, une cause importante de la propagation communautaire du virus. 

Du côté culturel, les musées et les bibliothèques pourront rouvrir dès lundi à travers le Québec. Les cinémas, les théâtres et les salles de spectacle pourront aussi accueillir leur clientèle lorsqu'ils seront prêts à partir du 26 février. Des mesures comme le port du masque de procédure devront s'appliquer. 

Pour les sports et loisirs, les salles d'entrainement (avec restriction de la capacité) et les lieux intérieurs comme les arénas seront accessibles, mais pour les activités individuelles ou entre membres d'une même bulle familiale. Les parties de hockey ne pourront ainsi pas être organisées pour le moment, même en zone orange. 

À compter du 8 février, Québec permettra également aux citoyens du Bas-Saint-Laurent de pratiquer des activités extérieures avec des personnes habitant une adresse différente. Deux amis pourraient, par exemple, faire une sortie en raquette ou en ski de fond tout en respectant la distanciation physique de deux mètres. Le gouvernement et la santé publique précisent que ces activités pourront avoir lieu en groupe de 8 personnes maximum. 

Les bars resteront fermés pour une période indéterminée. 

DE L'OXYGÈNE AUX COMMERÇANTS

François Legault a aussi annoncé que les commerces non essentiels et les entreprises de soins personnels et d'esthétique auront le feu vert pour rouvrir leurs portes dès lundi. Les centres commerciaux seront aussi autorisés à accueillir des clients, mais le flânage dans les aires communes y sera très contrôlé. Des contraventions pourraient même être émises. 

«On veut donner un peu d'oxygène à nos commerçants, a fait savoir François Legault. Ce n'est pas facile depuis plusieurs mois. Je comprends qu'ils sont prêts. Je pense qu'on peut y aller avec une certaine assurance dans les magasins.»

ÉTUDIANTS 

En fonction de la situation dans chaque cégep et université, Québec permettra aussi aux établissements d'enseignement d'accueillir à nouveau les étudiants. Le gouvernement recommande d'ailleurs d'y aller progressivement, une journée par semaine, par exemple. 

Concernant la semaine de relâche, les autorités de santé publique demane aux parents de ne pas réserver de chalets avec d'autres familles. Les déplacements entre les régions ne sont d'ailleurs pas recommandés et doivent être évités. Selon le gouvernement, les barrages routiers ne seront toutefois pas réinstallés.

Le premier ministre François Legault a expliqué que ce «petit déconfinement», réalisé de façon «très graduelle», est possible puisque la situation s'améliore au Québec. «Mais la bataille n'est pas finie», a-t-il rappelé, invitant les Québécois à poursuivre leurs efforts. 

Davantage de détails à venir.... 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article