Publicité

28 janvier 2021 - 11:45 | Mis à jour : 11:50

Les opérations de vaccination se poursuivent au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La vaccination contre la COVID-19 s’accélèrera au cours des prochaines semaines dans la région du Bas-Saint-Laurent. La première phase de vaccination a rejoint près de 5 000 travailleurs de la santé et résidents en Centre d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), en ressources intermédiaires et résidences privées pour ainés.

Jusqu’à maintenant, environ 3 714 membres du personnel de la santé du CISSS du Bas-Saint-Laurent ont été vaccinés, ainsi que 830 résidents de CHSLD de la région et 439 résidents en ressources intermédiaires et résidences privées pour ainés. Les prochains à recevoir le vaccin seront les employés et les résidents des ressources intermédiaires et des résidences privées pour ainés, selon l'ordre de priorité défini par le ministère de la Santé et des Services sociaux. 

Le fabricant Pfizer-BioNTech recommande l’inoculation de la 2e dose du vaccin dans un délai de 21 jours afin qu’il soit le plus efficace possible. Ce délai est de 28 jours pour Moderna. Les orientations du ministère de la Santé du Québec permettent de laisser passer un maximum 90 jours entre les deux doses. «Au CISSS du Bas-Saint-Laurent, le délai entre les deux doses devrait se situer autour de 70 jours, sous réserve de la confirmation de l’arrivée des doses. C’est un délai fort raisonnable pour préserver l’immunité des personnes vaccinées», a commenté Isabelle Malo.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a obtenu la confirmation au cours des dernières heures d'un nouvel arrivages de doses du fabricant Moderna au début du mois de février. 

Selon les projections du CISSS du Bas-Saint-Laurent, l’organisation prévoit que d’ici la fin octobre 2021, plus de 280 000 doses seront injectées dans la région, en se basant sur un taux de pénétration de 70 %.  Lors du plus fort de cette campagne de vaccination, le CISSS se prépare à réaliser environ 8 000 administrations de vaccins par semaine. Pour organiser cette opération de vaccination qualifiée «d’extrêmement musclée» dans l’ensemble des régions du Québec, le conseil d’administration a nommé Murielle Therrien comme directrice de la vaccination. Cette dernière pilote l’opération de la vaccination depuis décembre dernier.

Publicité


Publicité

Commentez cet article