Publicité

26 janvier 2021 - 13:24 | Mis à jour : 13:43

Vers un relâchement des consignes sanitaires après le 8 février

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Le premier ministre du Québec, François Legault, estime qu’il pourra annoncer l'assouplissement de certaines consignes sanitaires dans quelques régions du Québec moins touchées par la pandémie, dès la semaine prochaine.

Leur application est prévue après le 8 février. Du travail reste toutefois à faire avec la Direction de la santé publique afin d’en établir les modalités. «Le nombre de nouveaux cas continue de baisser. Au cours de la dernière semaine, on est passé de 2 000 à 1 500 nouveaux cas par jour en moyenne. C’est une bonne nouvelle et ça vient confirmer que nos mesures fonctionnent, incluant le couvre-feu», a commenté le premier ministre François Legault.

Tant le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, que le directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, demeurent prudents et rappellent que la situation demeure fragile, même si les données de la dernière semaine sont encourageantes. Aucune région n’a été ciblée lors de cette annonce gouvernementale.

Le premier ministre du Québec rappelle toutefois que la situation continue d’être très difficile dans les hôpitaux de la grande région de Montréal, qui compte 1 040 des 1 300 hospitalisations dans la province. Cette pression sur le réseau de la santé continue d’avoir des impacts à la fois sur le personnel de la santé et sur les listes d’attente. Des activités de chirurgies et certains traitements sont toujours délestés. 

APPEL AU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

François Legault a interpelé à nouveau le premier ministre du Canada, Justin Trudeau afin d’interdire les voyages internationaux non essentiels ou pour obliger les voyageurs de retour au pays de se placer en quarantaine à leurs frais dans des hôtels supervisés. Il s’inquiète notamment de l’arrivée de nouveaux variants du virus. «Chaque jour qui passe, il y a un risque qui s’ajoute, alors que redemande à M. Trudeau d’agir plus rapidement», a souligné M. Legault.

Ce dernier a aussi demandé à son homologue fédéral de s’enquérir des doses de vaccins en provenance de l’Europe, puisqu’encore une bonne partie de la population considérée comme vulnérable face à la COVID-19 n’est toujours pas vaccinée. «Des vies sont en jeu», a-t-il insisté.

La semaine prochaine, des arrivages de 8 000 doses de vaccins du fabricant Pfizer-BioNTech et de 40 000 doses de Moderna sont attendus, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Le ralentissement de l’arrivée des vaccins dans la province aura un impact sur l’élan de l’opération.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Zachary...Assis ou debout ne change rien à l'invasion d'une salle de classe par un virus venu d'un voisin.. C'est justement une des erreurs de la santé publique qui a fait croire aux gens qu'une fois assis dans une salle quelle qu'elle soit, le virus n'atteindrait que les personnes debout, et même on a fait croire que des plexiglass les protègerait de la contamination, comme on le voit lors des points de presse ou dans les séances de conseils de ville. Une salle contaminée l'est entièrement, dans tous ses petits recoins, et ce qu'il y a de pire dans ce cas, c'est en plus, de ventiler.

    gilbert blachon - 2021-01-26 17:04
  • Bonjour, Messieurs Legault je voulait savoir si on peux mettre le couvre-feu par région a place de mettre tout le monde en couvre-feu enlever le couvre-feu il a peu de cas ou il na a pas de cas car a cause du couvre-feu je peux pu aller voir ma blonde et a fait dégât un mois que je peux pas la voir sil vous plais faite un petite effort pour que des personne peuve se voir et enlever les masque a l'école quand on est a notre place assie merci de votre collaboration avec nous les ado.

    Zachary frigon - 2021-01-26 14:15