Publicité

20 janvier 2021 - 11:17 | Mis à jour : 14:47

93 % des résidents des CHSLD du Bas-Saint-Laurent ont été vaccinés 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Si la campagne de vaccination prendra une pause forcée la semaine prochaine au Bas-Saint-Laurent, faute d’une continuité dans la livraison des doses de la compagnie Pfizer-BioNTech, la vaccination des personnes considérées comme étant les plus à risque progresse dans la région. On estime aujourd’hui que 93 % des résidents des CHSLD du Bas-Saint-Laurent ont reçu un premier vaccin contre la COVID-19.

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc, indique que les résidents d’une seule unité du CHSLD de Chauffailles de Rivière-du-Loup sont toujours en attente de leur première dose du vaccin en raison d’une éclosion qui n’est pas encore tout à fait terminée. Ailleurs au KRTB, tous les résidents des CHSLD ont reçu le vaccin.  

«Nous constatons un taux d’acceptation très élevé auprès des résidents en CHSLD, puisque 97 % des gens acceptent de recevoir le vaccin», s’est réjoui le Dr Leduc. 

En date du 20 janvier, on estime que plus de 3200 doses du vaccin de l’entreprise Pfizer-BioNTech ont été administrés depuis son arrivée dans la région au cours de la période des Fêtes. À ce bilan s’ajoutent aussi maintenant les 700 doses du vaccin de Moderna dont la livraison a été enclenchée plus récemment. 

Du 22 au 25 janvier, environ 1000 personnes supplémentaires seront également vaccinées grâce à un nouvel arrivage de doses au Bas-Saint-Laurent, confirment les autorités régionales de santé publique. «Lundi prochain, 5000 personnes, à peu de choses près, auront reçu une première dose de vaccin. C’est une très bonne nouvelle», a souligné le Dr Sylvain Leduc. 

Il précise d’ailleurs que la grande majorité des doses ont été administrées aux travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, notamment ceux qui œuvrent dans les CHSLD. De ce côté, dit-il, les demandes «excèdent» la capacité de livraison, le taux d’acception étant aussi «très élevé».

«Chez les médecins, 100 % des gens à qui le vaccin a été offert l'ont accepté. Il n'y a eu aucun refus», a mentionné le Dr Leduc en exemple. 

PAUSE DANS LA LIVRAISON 

Selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, une pause dans la vaccination sera observée dans la semaine du 25 janvier, puisque Pfizer ne livrera pas de doses supplémentaires au Canada. Toutes les provinces sont touchées par cet arrêt que l’on espère de courte durée. 

Le Dr Sylvain Leduc explique que les approvisionnements, pour les semaines suivantes, n’ont pas encore été confirmés. Il a cependant bon espoir que la vaccination pourra reprendre dans la région au début du mois de février et que les objectifs de vaccination pourront être respectés. 

«Pour l'instant, la pause n'est pas prévue de longue durée, donc ça nous permet de garder le cap sur l'objectif de vacciner le plus de gens possible avec une première dose et de s'assurer que toutes ces personnes reçoivent une deuxième dose à l'intérieur de 90 jours après leur première dose», a partagé le médecin. 

Concrètement, ce sont 975 doses devaient être livrés la semaine prochaine par Pfizer. La livraison a été annulée, puisque l’entreprise pharmaceutique procède à des travaux à son usine de Belgique afin de pouvoir accroitre sa production.  

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article