Publicité

6 novembre 2020 - 11:31

COVID-19 : la tendance observée au cours des trois dernières semaines se poursuit

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a pris connaissance de la mise à jour des deux rapports produits chaque semaine par l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Sur la base des données colligées jusqu'au 1er novembre 2020, les projections pour l'ensemble du Québec ne prévoient pas de dépassement des capacités hospitalières dédiées à la COVID-19 au cours des quatre prochaines semaines.

«On remarque que la stabilisation des cas se poursuit, et cette tendance se reflète dans le nombre de nouvelles hospitalisations. La situation demeure donc sous contrôle, mais certaines régions du Québec font actuellement face à une augmentation préoccupante de nouvelles éclosions. Aucune région n'est à l'abri d'une recrudescence de la propagation du virus, et c'est pourquoi nous devons tous maintenir nos efforts pour l'instant», a commenté le ministre Christian Dubé. 

Cette tendance est particulièrement constatée dans la région de Montréal. Tel qu'observé la semaine dernière, les projections pour les autres régions du Québec montrent une plus grande incertitude et n'excluent pas la possibilité d'un dépassement des capacités hospitalières. Comparativement aux 4 dernières semaines, la proportion des cas avec hospitalisation anticipée diminue dans les régions de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches.

Notons que le nombre de nouveaux cas est en légère hausse par rapport à la semaine précédente.

Il ressort du rapport sur les risques d'hospitalisation de l'INESSS que :

  • Parmi les nouveaux cas confirmés au cours de la semaine du 26 octobre au 1er novembre 2020, 349 présentent un risque élevé d'hospitalisation (versus 319 la semaine précédente); 
  • Le nombre de nouveaux cas est en légère hausse par rapport à la semaine précédente (6 807 versus 6 591); 
  • La répartition des nouveaux cas par groupe d'âge et selon le profil de comorbidités est semblable à celle des 3 dernières semaines; 
  • Le nombre d'hospitalisations anticipées (349) est relativement stable par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines.

Pour l'ensemble du Québec, la tendance observée les trois dernières semaines vers une stabilisation des nouvelles hospitalisations se poursuit. Selon l'INESSS, si le taux de transmission reste constant, le nombre de patients hospitalisés pourrait rester stable, voire même diminuer. 

Sur la base des données colligées jusqu'au 1er novembre 2020, les projections ne prévoient pas de dépassement des capacités hospitalières dédiées à la COVID-19 au cours des 4 prochaines semaines. Au-delà de la disponibilité des lits, d'autres facteurs influencent également la capacité hospitalière, notamment la disponibilité du personnel et du matériel. 

Il n'est toujours pas possible en ce moment d'exclure des données les cas qui sont placés en isolement préventif dans les lits d'hospitalisation. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article