Publicité

7 octobre 2020 - 10:27 | Mis à jour : 13:15

L’école primaire de Saint-Eusèbe rouvre ses portes, situation stable à Trois-Pistoles

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Après une fermeture préventive de deux semaines occasionnée par un risque d’éclosion scolaire de COVID-19, l’école primaire de Saint-Eusèbe a retrouvé ses élèves et ses enseignants, le 6 octobre. La date de retour, prévue en septembre, a ainsi été respectée à la lettre. 

C’est avec le sourire et certainement un brin de fébrilité que la soixantaine d’élèves de l’établissement scolaire ont retrouvé leurs classes respectives, mardi. Les personnes qui avaient reçu un diagnostic positif se portent bien et aucun nouveau cas n’a été recensé depuis. 

«Le tout reprend son cours normal, toujours en fonction des règles sanitaires que l’on doit maintenir dans l’ensemble de nos écoles», a mentionné le directeur général du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, Bernard D’Amours, soulagé de la tournure des évènements. 

Depuis 14 jours, l’enseignement à distance était offert aux élèves de 4 à 12 ans retenus à la maison dans la petite communauté du Témiscouata. Le bilan de cet exercice est d’ailleurs positif, aux dires de M. D’Amours. 

«Les enseignants ont communiqué rapidement avec les familles et ils ont fait des tests avec eux. Le matériel informatique a aussi été déployé rapidement, alors on a été capable de débuter la formation. Nous sommes très contents de la façon dont tout s’est déroulé», a-t-il expliqué. 

Si quelques familles ont éprouvé certaines difficultés liées à la connexion Internet, elles ont bénéficié du support du CSSFL. Dans l’ensemble - et compte tenu des circonstances exceptionnelles -, les bons mots se sont multipliés. 

«Les parents ont fait savoir leur satisfaction envers le travail qui a été fait par les enseignants, l’école et le Centre de services scolaire. Nous en sommes très heureux», a souligné le directeur général. 

SOUS-CONTRÔLE À TROIS-PISTOLES

Par ailleurs, selon Bernard D’Amours, la situation est toujours sous contrôle à l’École secondaire de Trois-Pistoles où un membre du personnel a reçu le résultat d’un test positif, le 2 octobre. 

Rappelons que les mesures sanitaires y ont été appliquées adéquatement, si bien que la santé publique estimait que le risque de contagion était faible pour les élèves et le personnel de l’école. 

«Quelques élèves et membres du personnel ont été testés à la demande la Santé publique et à l’initiative de certaines familles par mesure de précaution. Depuis que le cas a été signalé, aucun cas positif n’a été déclaré. On se croise les doigts», a-t-il noté, précisant que les activités de l’école se déroulent normalement. 

Actuellement, au Témiscouata et dans les Basques, aucune classe n’est fermée en raison de la COVID-19. Les cinq élèves infectés ces dernières semaines se portent bien et ils sont de retour à l’école. Deux employés sont toujours en processus de guérison à la maison. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article