Publicité

22 septembre 2020 - 06:56

«La situation au Bas-Saint-Laurent demeure fragile» - Dr Sylvain Leduc

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Bien que la stabilisation du nombre de cas au Bas-Saint-Laurent ces derniers jours est une bonne nouvelle, la situation demeure toujours fragile dans plusieurs MRC du territoire, rappelle la Santé publique. «Nous ne sommes pas sortis du bois», a lancé le Dr Sylvain Leduc. 

Le directeur régional de la santé publique a fait le point sur la situation de la COVID-19 au Bas-Saint-Laurent, ce lundi 21 septembre, en fin d'après-midi. S’il se réjouit de constater que la «croissance exponentielle de cas» ne s’est pas maintenue sur le territoire, il note cependant une recrudescence de la transmission du virus dans les régions du Témiscouata et de Rivière-du-Loup. 

«Dans les trois derniers jours, nous avons identifié des foyers [d’éclosion] à Rivière-du-Loup, mais également au Témiscouata. Cela nous amène à faire un appel à la vigilance des symptômes», a-t-il déclaré. 

Au Témiscouata, la recrudescence de cas est liée à une transmission communautaire, selon les enquêtes épidémiologiques des autorités sanitaires. La région a enregistré plus de 15 nouveaux cas depuis la fin de la semaine dernière. Elle compte actuellement 24 cas actifs. 

«Il y a eu des événements, des rassemblements, où la distanciation n’a pas été respectée entre le 7 et le 21 septembre. Nous demandons, encore une fois, de surveiller les symptômes et de prendre rendez-vous pour un dépistage si c’était nécessaire», a ajouté le médecin. 

En date d'hier, le Bas-Saint-Laurent ddénombrait 265 cas, dont 129 cas actifs. Le Dr Sylvain Leduc précise que «même si la situation est fragile, elle n’est pas hors de contrôle». C’est ce qui permet à la région, pour le moment du moins, de conserver son palier de couleur jaune. 

Le directeur de la santé publique se réjouit aussi de constater que les milieux de vie des personnes vulnérables ont aussi été épargnés du virus, ces dernières semaines. Un seul cas a été recensé dans une résidence de Rivière-du-Loup. 

«Nous devons poursuivre nos efforts pour limiter autant que possible la circulation de la COVID-19 auprès des personnes les plus à risque. Pour l’heure, le nombre de cas hebdomadaires pourrait nous laisser croire que la situation se stabilise. Toutefois, nous constatons de plus en plus que le virus circule en dehors du groupe initialement happé, soit les 18-35 ans. Ce n’est pas le temps de baisser la garde, il faut maintenir nos efforts», a expliqué le Dr Leduc.

APPEL À LA VIGILANCE - LE BUFFET DU DRAGON

À la lumière des dernières enquêtes épidémiologiques, la Direction de la santé publique lance aujourd’hui un appel à la vigilance ciblée pour le restaurant Le Buffet du Dragon de Rivière-du-Loup.

Il est ainsi demandé aux personnes ayant fréquentés ce restaurant, du 7 au 17 septembre, d’observer attentivement l’apparition de symptômes de la COVID-19 : fièvre, toux, difficultés respiratoires et perte de l’odorat, et ce, au cours des 14 jours suivant leur visite. Si des symptômes devaient se manifester, il leur est demandé de prendre un rendez-vous pour un test de dépistage en appelant à la ligne 1 877 644-4545. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article