Publicité

20 septembre 2020 - 17:19 | Mis à jour : 17:47

Le Bas-Saint-Laurent demeure au palier d'alerte régionale jaune

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Tandis que les régions de Chaudière-Appalaches, Montréal et une partie de la Capitale-Nationale sont passées au palier d'alerte régionale orange le 20 septembre en lien avec l'augmentation du nombre de cas positifs de la COVID-19, le Bas-Saint-Laurent se trouve toujours en zone de préalerte jaune. 

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, les enquêtes épidémiologiques ont démontré que les éclosions sont plus particulièrement liées à des rassemblements. Ainsi, la santé publique recommande donc de resserrer les règles liées aux rassemblements afin de protéger la population. Le nombre limite de personnes dans une salle où la vente ou le service de boissons alcooliques sont permis, ou dans une salle où se tient tout événement ou toute réception sera dorénavant de 50 personnes plutôt que de 250.

Cette règle entre en vigueur dès 00 h 01 ce soir dans l'ensemble des régions se trouvant dans les paliers vert ou jaune. Elle ne s'applique pas aux lieux où les personnes sont assises, comme les salles de spectacle, les cinémas, les théâtres et les studios de captation audiovisuelle, qui peuvent continuer à accueillir jusqu'à 250 personnes.

«Alors que des régions atteignent pour la première fois le palier orange, j'invite la population à redoubler de prudence. Je réitère qu'il s'agit de mesures temporaires, qui sont nécessaires en ce moment afin d'assurer la sécurité de tous. La population a le pouvoir de changer les choses. Si on respecte les règles dans les prochaines semaines, on peut très bien réussir à diminuer la transmission. Si nous pouvons passer du jaune au orange, nous avons aussi le pouvoir de renverser la situation et revenir au jaune et même au vert. Nous avons vraiment besoin de la collaboration de tous en ce moment pour contenir la propagation et revenir rapidement à des paliers d'alerte inférieurs. C'est ce que nous souhaitons tous», a commenté le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. 

Dans les régions qui passeront au palier orange, plusieurs mesures additionnelles seront mises en place: 

• Les rassemblements privés doivent se limiter à un nombre maximal de 6 personnes ou à deux familles provenant d'au plus deux résidences. Une personne ne provenant pas de la résidence peut toutefois venir donner un coup de main avec les enfants ou à la maison.

• Dans les restaurants, les bars, les casinos et les maisons de jeux, le nombre maximal de personnes pouvant être réunies à une même table est de 6.

• La fin de la vente d'alcool dans les restaurants, les bars, les brasseries, les tavernes, les casinos et tout autre lieu ou établissement exploitant un permis de vente ou de service de boissons alcooliques, est devancée à 23h.

• La clientèle des bars, brasseries, tavernes et casinos doit désormais quitter au plus tard à minuit alors que, dans les autres lieux offrant un service de boissons alcooliques, aucune consommation d'alcool n'est permise après minuit.

• Les activités dans les lieux de culte et dans les salles où est permis la vente ou le service de boissons alcooliques pour consommation sur place ou dans les salles où se tiennent tout événement ou toute réception à caractère festif sont limitées un maximum de 25 personnes, et les mêmes règles que dans les bars doivent être observées s'il y a un permis d'alcool. Cette mesure touche notamment certaines activités dans les salles louées, les événements festifs, les mariages, les célébrations professionnelles ou scolaires, etc.

• Les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas, par exemple les salles de spectacle, cinémas, théâtres et studios de captation audiovisuelle, peuvent continuer d'accueillir un maximum de 250 personnes.

• Dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée, seules les visites nécessaires à des fins humanitaires et celles de personnes proches aidantes apportant une aide significative à un résident sont autorisées.

• Dans les résidences privées des aînés, les visites sont permises jusqu'à un maximum de 6 personnes présentes à la fois, incluant le résident, dans l'unité locative.

• Dans les commerces, il est recommandé qu'une seule personne par ménage soit autorisée. Aussi, les personnes considérées comme étant à risque élevé de complications sont encouragées à utiliser des services de livraison ou à demander l'aide de leurs proches.

• Les déplacements vers une autre région ne sont pas recommandés.

Pour l'instant, la santé publique recommande de maintenir les deux groupes stables supplémentaires permettant aux élèves de participer à des activités parascolaires ou des programmes particuliers dont le sport-études.

La probabilité de trouver un cas positif à la COVID-19 est la plus forte chez les personnes qui présentent des symptômes et les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19. Le gouvernement du Québec demande donc aux Québécois d'aller se faire dépister seulement lorsque la situation le requiert, ce qui permettra une prise en charge plus rapide de la file d'attente à la réception du test. Pour savoir si vous devriez aller passer un test de dépistage, utilisez l'outil d'autoévaluation en ligne au Québec.ca/decisioncovid19.  

Les régions de Laval, de l'Estrie, du Bas-Saint-Laurent, de la Montérégie et de l'Outaouais, de même les MRC de Charlevoix, de Charlevoix-Est et de Portneuf de la région de la Capitale-Nationale, sont pour leur part toujours au palier jaune (préalerte). La vigilance de tous quant au respect des règles et mesures sanitaires en vigueur est donc de mise.  

Rappelons que la prise de décision quant aux paliers d'alerte repose sur plusieurs indicateurs associés à trois grands critères, soit la situation épidémiologique, le contrôle de la transmission et la capacité du système de soins. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article