Publicité

15 septembre 2020 - 11:57 | Mis à jour : 13:07

COVID-19: 17 cas supplémentaires au Bas-Saint-Laurent

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent fait état de 17 nouveaux cas positifs confirmés en date du 14 septembre portant le total à 199 cas depuis le début de la pandémie, une hausse de 120 cas depuis le 9 septembre. 

La grande majorité des nouveaux cas recensés dans le bilan de mardi l'ont été dans la MRC de Rivière-du-Loup (+13). Les autres MRC touchées sont celles du Kamouraska (+1) et Rimouski-Neigette (+1). Des territoires ayant moins de cinq cas confirmés seraient aussi touchés. 

Le bilan reste stable au Témiscouata (15) et dans La Matapédia (13). 

Cas par MRC du Bas-Saint-Laurent

La Matapédia : 13
La Matanie : moins de 5
La Mitis : moins de 5
Rimouski-Neigette : 31 (+1)
Les Basques : moins de 5
Rivière-du-Loup : 83 (+13)
Témiscouata : 15 
Kamouraska : 47 (+1)
À déterminer : 1
Bas-Saint-Laurent : 199 (+17) 

Dans sa mise à jour quotidienne, le CISSS du Bas-Saint-Laurent confirme également qu’aucune hospitalisation n’est en cours actuellement. Le virus a causé la mort de deux personnes. 

Pour limiter autant que possible la propagation du coronavirus, les mesures suivantes sont toujours recommandées :

  • se laver fréquemment les mains avec de l'eau et du savon, durant 20 secondes, particulièrement lorsqu'on arrive de l'extérieur;
  • se désinfecter les mains avec une solution à base d'alcool si l'on n'a pas accès à de l'eau ni à du savon;
  • pour tout rassemblement dans un lieu privé intérieur ou extérieur, respecter le maximum de 10 personnes. Il est fortement recommandé que celles-ci soient issues d'un maximum de 3 adresses différentes;
  • limiter autant que possible ses déplacements.

Notons que le port du couvre-visage est dorénavant obligatoire pour les personnes de 10 ans et plus, dans la plupart des lieux publics fermés ou partiellement couverts ainsi que dans les transports en commun. 

  • S'il y a apparition de symptômes, il est toujours essentiel :
  • de s'isoler;
  • de tousser à l'intérieur de son coude;
  • de jeter ses mouchoirs immédiatement après leur utilisation et de se laver les mains par la suite;
  • de consulter le Guide autosoins ou d'appeler la ligne 1 877 644-4545 (ou le numéro correspondant à la région concernée) pour connaître les mesures à prendre.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:

Les pseudonymes ne sont pas acceptés





Nétiquette

infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes, signés sous un pseudonyme et sans une adresse de courriel valide, ne seront pas publiés. Les commentaires négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique, l’utilisation d’émoticônes - d’émojis et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je m'interroge : Pourquoi les gens se touchent le coude puisqu'il faut tousser dans son coude et se laver les mains ? Quel sort réserve-t-on alors aux virus qui sont projetés par rebond sur le coude? Pourquoi les joueurs de tennis, après avoir touché les mêmes balles pendant 3 heures, sont-ils forcés de se toucher le bout de la raquette au lieu de se serrer la main puisqu'ils se sont lavé les mains avant la rencontre ? Pourquoi se tenir à 2m en arrière d'une autre personne lorsqu'on marche, puisque 1 seconde plus tard, on va pénétrer dans son espace aérien, et respirer son air exhalé? Est-ce pour cela que beaucoup ne croient pas aux précautions émises par le Dr Arruda? Quand notre logique n'est pas crue, on est cuit ! Certains jeunes ont pensé que puisqu'ils s'étaient lavé les mains avant leur party, ils étaient protégés. On a tellement mélé le monde avec le lavage de mains et la distanciation que beaucoup ne pensent pas que le virus, c'est dans l'air qu'Il se propage en priorité.

    gilbert blachon - 2020-09-15 17:46