Publicité

9 septembre 2020 - 15:42 | Mis à jour : 15:53

Éclosion de COVID-19 au Kamouraska : la Direction de la santé publique lance un appel au dépistage

Le directeur régional de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, lance un appel au dépistage de la COVID-19 pour toutes les personnes ayant fréquenté des fêtes étudiantes s’étant déroulées dans la région du Kamouraska durant les 10 derniers jours, soit du 30 aout au 6 septembre.

À l’heure actuelle, une dizaine de personnes ont reçu un diagnostic positif de COVID-19 à la suite de leur participation à différentes fêtes le 30 août à La Pocatière, dont l’une qui aurait rassemblé plus d’une centaine de personnes.

Le dépistage auprès des participants de ces fêtes et de leurs contacts significatifs se poursuit. Les résultats seront connus au cours des prochains jours. Puisque des personnes positives à la COVID-19 auraient fréquenté le Cégep de La Pocatière, l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) ainsi que des bars du Kamouraska et de Rivière-du-Loup, la Direction de la santé publique invite les clients des établissements à passer un test de dépistage. 

Les symptômes de la COVID-19 sont : fièvre, toux, difficulté à respirer, perte de l’odorat, mal de gorge, mal de tête, douleur aux muscles.

«Notre équipe de la santé publique réalise présentement les enquêtes épidémiologiques afin de retracer l’ensemble des cas et des contacts. Je réitère la nécessaire collaboration de tous aux enquêtes pour limiter rapidement cette éclosion avant qu’elle n'atteigne les groupes vulnérables de notre communauté», explique le directeur de la santé publique, Dr Sylvain Leduc. Toutes les personnes qui ont reçu un diagnostic de COVID-19, qui sont en attente d’un résultat, qui ont des symptômes de la COVID-19 ou qui ont reçu des consignes d’isolement ne doivent participer à aucun rassemblement et respecter les consignes sanitaires.

Les mesures suivantes sont en vigueur dans les bars afin de réduire la circulation de la clientèle et d’éviter une recrudescence de la propagation du virus :

  • Les heures d’ouverture des titulaires de permis de bar délivrés par la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) seront restreintes.
  • Les bars doivent cesser de vendre des boissons alcooliques à minuit au lieu de 3 heures du matin.
  • La clientèle doit également avoir quitté le bar au plus tard à 1 heure du matin.
  • La capacité d’accueil est restreinte à 50 % de celle inscrite sur le permis d’alcool.
  • Les activités de danse sont interdites et les clients devront être assis pour consommer de l’alcool.

Les établissements doivent instaurer registre permettant de consigner les coordonnées des clients, ou d’une personne désignée par un groupe de clients, afin de faciliter les enquêtes épidémiologiques en cas d’éclosion. Le tout se fera évidemment dans le respect des règles de protection de la vie privée.

Publicité


Publicité

Commentez cet article