Publicité

10 août 2020 - 13:09 | Mis à jour : 15:28

Rentrée scolaire : le plan de match du ministère de l’Éducation dévoilé

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a annoncé le 10 aout les grandes lignes qui devront être suivies dans les établissements d'enseignement en vue de la rentrée scolaire dans environ trois semaines. Le port du couvre-visage sera désormais obligatoire pour les élèves à partir du 3e cycle du primaire (10 ans et plus).

Le masque sera obligatoire également pour les élèves du secondaire, de la formation pour les adultes et du secteur professionnel. Il sera aussi imposé à tous les adultes, au personnel scolaire et dans le transport scolaire. M. Roberge souligne que le masque devra être porté dans les lieux communs, dans les corridors et le hall d’entrée.

Les élèves ou étudiants ne seront toutefois pas tenus de le porter dans les classes, afin de préserver la facilité de communiquer. «C’est crucial de rouvrir nos écoles. Les enfants doivent se remettre à apprendre de nouvelles choses, revoir leurs amis, leurs enseignants et les personnes significatives dans leur vie, recommencer à socialiser. Nous sommes capables de rouvrir tout en protégeant nos enfants et notre personnel. La rentrée au printemps prouve qu’on est capable de concilier la scolarisation et la sécurité», ajoute le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

CRÉATION DE BULLES

Les groupes classes deviendront des bulles et les enseignants se déplaceront d’une classe à l’autre. Cette manière de procéder permettra de créer des groupes stables, de minimiser le risque de propagation et de faciliter le travail de la santé publique. À l’intérieur de la classe, il n’y a pas de mesure de distanciation physique prescrite. Les élèves devront conserver une distance d’au moins un mètre entre eux dans les lieux communs. 

«Si un cas est déclaré positif COVID-19 dans l’école que fréquente votre enfant, vous en serez informés. Nous faisons le pari de la transparence. Si le cas est dans la classe de votre enfant, vous le saurez. Si le cas est à l’école, mais dans une autre classe, vous le saurez aussi […] C’est important de diffuser l’information pour éviter que des gens, par rumeurs, se montent des peurs ou croient que des choses sont cachées. On n’a rien à cacher. On prend suffisamment de mesures pour avoir confiance dans le réseau et propager l’information», a ajouté M. Roberge.

Pour le secteur préscolaire, le personnel devra porter un couvre-visage et de l’équipement de protection. Les mesures appliquées seront en cohérence avec celles déjà instaurées en centre de la petite enfance.

Le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, rappelle que le virus est toujours en circulation au Québec et que le secteur de la santé se prépare en vue d’une deuxième vague de la COVID-19. «Une absence de cas ou d’éclosion est impossible. On a été en mesure de contrôler la situation, on l’a fait un peu cet été […] Priver les enfants de milieu scolaire est plus néfaste que les impacts de la COVID-10 pour eux», a commenté M. Arruda.

Au mois de juin dernier, le gouvernement du Québec avait présenté son plan de match pour la rentrée scolaire. Il a été actualisé en collaboration avec la Direction de la santé publique du Québec, basé sur leurs recommandations et sur les nouvelles connaissances du virus acquises au cours des derniers mois.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis maman d une fille de 12 ans je vie avec mon conjoint qui a le diabète avec insuline depuis 4 ans , il doit ce piquer 5fois par jour dont diabète n est jamais stable ,il est insulino-dépendant il lui a demandé à son médecin de signé un papier pour bénéficier de l école a la maison et celui si lui a refuser .Comment peut t’il refusé avec tout ce qu’ils disent de la COVID depuis le début. Nous avons pris toute nos précautions depuis le début de la pandémie . Je suis à bout de ressources je ne comprend pas pourquoi on lui refuse cela , J aimerais avoir des réponses il y a t il un moyen ou quel qu un peut t il me guider pour que je fasse des démarche pour bénéficier de ces resources merci .

    Nancy Riendeau - 2020-08-13 12:02
  • Voilà un homme qui consulte et écoute avant de prendre une si délicate décision. L'inverse de ce qu'a fait Arruda qui lui, s'est soudainement vu comme une star et a éliminé de son entourage ceux qui avaient de l'expérience et des connaissances dans le domaine de transmission du virus (Joanne Liu ), allant même jusqu'à les traiter de gérants d'estrade. Franchement, un virus qui se tient fidèlement à 2 mètres de son propriétaire, comme attiré par une force électromagnétique...ça prend vraiment une énorme incompétence en physique pour penser cela. Le plus incroyable, c'est que la population ne soit pas assez instruite pour se rendre compte de la farce....Quand il allait à ses points de presse en avant de Legault et McCann en marchant, sa bulle de 2M était successivement traversée par les 2 suivants...comment le monde a-t-il pu croire une telle bëtise, le 2M, c'est insensé. Ça nous a coûté des centaines de morts, même s'il a prétendu que de toute façon, ces gens devaient mourir prochainement !!! Et on a renouvelé son contrat..Incroyable.

    gilbert blachon - 2020-08-11 10:01