Publicité

20 mai 2020 - 15:45 | Mis à jour : 25 mai 2020 - 11:49

Reprise des services de soins de santé privés et corporels

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les bonnes nouvelles annoncées par le gouvernement du Québec se sont succédé, ce mercredi 20 mai. Après avoir annoncé un assouplissement des mesures concernant les rassemblements extérieurs, Québec a aussi confirmé que les services de soins de santé privés et corporels, comme les dentistes et les salons de coiffure, pourront reprendre leurs activités le 1er juin. 

L'annonce a été effectuée par la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

«La réouverture complète des cabinets de soins de santé privés et des cliniques de soins corporels et esthétiques est une étape qui était attendue. Notre priorité demeure que cette reprise se fasse en en toute sécurité, aussi bien pour la santé de nos travailleurs que celle de leurs clients», a souligné la ministre McCann. 

Les entreprises du secteur des soins thérapeutiques touchées œuvrent dans les domaines suivants : physiothérapie, ostéopathie, ergothérapie, chiropratique, massothérapie, psychologie, optométrie, acuponcture, naturopathie, homéopathie, orientation de carrière, travail social, thérapie conjugale et familiale, sexologie, nutrition, orthophonie et audiologie, podiatrie, ou toute autre forme de médecine douce ou alternative. 

Les entreprises des soins personnels et de l'esthétique : salon de coiffure, barbier, centre d'esthétique, espace manucure et pédicure, services d'épilation, soins de la peau, tatouage, perçage, etc. Notons que les soins de toilettage pour animaux font également partie de cette relance. 

MESURES DE PRÉVENTION 

Évidemment, ces services sont réalisés avec une importante proximité entre le professionnel et le client. C'est pourquoi la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend disponibles dès aujourd'hui trois trousses d'outils spécifiques pour accompagner adéquatement les entreprises ciblées dans les secteurs des soins buccodentaires, des soins thérapeutiques et des soins personnels. Ces outils virtuels ont été réalisés de concert avec la Santé publique et les partenaires des milieux respectifs.

Le gouvernement demande également la collaboration de tous. «C'est une nouvelle étape vers une vie plus normale, mais il ne faut pas relâcher nos efforts pour ne pas avoir à retourner en arrière, a fait savoir la ministre Danielle McCann. Je rappelle que l'assouplissement des directives peut être revu si la situation devient problématique.»

Ainsi, tous les client présentant des symptômes de la COVID-19 (par exemple la fièvre, la toux, un mal de gorge, des difficultés respiratoires, une perte de l'odorat) doit s'abstenir d'avoir recours à ces services.

Les personnes atteintes doivent reporter leur rendez-vous et se placer en isolement pendant 14 jours. Au moment de la reprise de leur rendez-vous, elles ne devront pas avoir de fièvre depuis au moins 48 heures, ni avoir de symptômes depuis au moins 24 heures.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article