Publicité

17 mai 2020 - 13:29 | Mis à jour : 13:56

COVID-19 : Une situation stable au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Aucun nouveau cas de COVID-19 n'a été répertorié sur le territoire du Bas-Saint-Laurent au cours des 24 dernières heures. Malgré la levée des barrages routiers à l'entrée du territoire qui s'effectuera le lundi 18 mai, la direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent rappelle que tous les déplacements non essentiels entre les régions doivent être évités.

On dénombre toujours 43 cas de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent, dont 33 personnes qui sont maintenant rétablies. À ce bilan s'ajoutent malheureusement deux décès, et deux personnes qui sont présentement hospitalisées en lien avec ce virus. 

Nombre de cas confirmés par MRC au Bas-Saint-Laurent :

  • La Matapédia : moins de 5
  • La Matanie : moins de 5
  • La Mitis : moins de 5
  • Rimouski-Neigette : 8 
  • Les Basques : moins de 5
  • Rivière-du-Loup : 25
  • Témiscouata : 5
  • Kamouraska : moins de 5
  • Bas-Saint-Laurent : 43

CONTRÔLES ROUTIERS

Les frontières de la région du Bas-Saint-Laurent seront rouvertes le 18 mai. Les déplacements non essentiels entre les régions doivent encore être évités. Des contrôles policiers pourraient être effectués pour s'assurer du respect de cette consigne et ainsi limiter les entrées et les sorties de certains territoires. 

Les autorités régionales de santé publique suggèrent fortement aux personnes de l'extérieur qui se dirigent vers le Bas-Saint-Laurent de s’isoler volontairement pendant 14 jours à leur arrivée et d’éviter de se rendre dans les commerces locaux. 

Une fois cette période d'isolement écoulée, elles doivent toujours conserver une distance de deux mètres, se laver régulièrement les mains pendant 20 secondes, respecter l'interdiction des rassemblements intérieurs et extérieurs et se couvrir le visage d'un masque s'il est difficile de garder ses distances. Les mêmes consignes s'appliquent pour tous les citoyens, partout au Québec. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article