Publicité

17 avril 2020 - 06:34

Annulation des évènements estivaux au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

L’annulation des festivals, des évènements culturels et sportifs intérieurs et extérieurs cet été jusqu’au 31 aout demandée par le gouvernement du Québec a été un coup dur pour la région. De nombreuses activités annuelles ont dû être annulées ou encore reportées d’une année. Cette annonce de Québec ne surprend toutefois pas le directeur de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Levesque.

«C’est assez évident que tenir des évènements dans un contexte de distanciation physique, c’était difficile. Quand tu es un organisateur, huit semaines avant un évènement, il faut que tu saches si cela va avoir lieu», a commenté M. Levesque. La directive a été émise par le gouvernement du Québec considérant l'évolution de la situation de la COVID-19 au Québec et la nécessité de respecter la mesure de distanciation physique de deux mètres pour une période prolongée.

Le Festival country de Saint-Antonin, Témis en bière, le Motocross intérieur de Rivière-du-Loup et le Tremplin de Dégelis, pour ne nommer que ceux-là, ont annoncé leur annulation ou leur report en 2021 au cours de la dernière semaine.

«Si nous choisissons d'annuler des festivals et des évènements qui font battre le cœur du Québec chaque été, c'est dans le seul et unique but de sauver des vies. La distanciation demeure une des meilleures façons d'endiguer la pandémie de COVID-19 et nous voulons à tout prix éviter une deuxième vague de propagation. Il est clair que l'état d'urgence sanitaire a de lourdes répercussions sur tous les artistes, artisans et partenaires culturels, toutefois nous allons travailler ensemble à relancer cette culture québécoise que nous aimons, qui nous fait du bien, qui nous rend fiers et qui est au cœur de notre identité», a commenté Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications lors de l’annonce du gouvernement du Québec.

Selon M. Levesque, les subventions prévues par le ministère du Tourisme seront octroyées en partie pour rembourser les frais déjà engrangés par les organisations. Ainsi, toutes les organisations qui bénéficieront du programme Aide financière aux festivals et aux événement touristiques pour la période été-automne 2020-2021 recevront leur premier versement (80% du montant de leur subvention), que leurs activités soient maintenues ou non. Le second versement pouvant atteindre 20% de l’aide financière sera effectué selon le portrait des dépenses engrangées lors de l’annulation, sur présentation de pièces justificatives.

Depuis le début de la crise, le 12 mars, que Tourisme Bas-Saint-Laurent suit les évènements de près. «On savait que ça allait finir par nous frapper, mais pas de quelle manière», précise M. Levesque. L’organisme a ouvert ses lignes téléphoniques afin d’aider les entreprises et de leur partager la bonne information. «Il va y avoir une relance, on s’attend à ça, et elle sera liée aussi à des rassemblements», ajoute le directeur de Tourisme Bas-Saint-Laurent.

Il croit que la crise aura des impacts significatifs sur le milieu touristique puisque les différents acteurs seront appelés à travailler différemment. «Les investissements sont présentement arrêtés et nous travaillons sur des stratégies pour la relance. On pourra propager le message de visiter nos attraits qui sont chez nous. Une chose est certaine, il y aura un avant et un après cette crise. Est-ce qu’on prendra un virage plus numérique ? Plusieurs entreprises ont pris cette tangente, ça nous force à faire preuve de plus de créativité», complète M. Levesque.

L’industrie touristique au Bas-Saint-Laurent représente 350 M$ de retombées économiques annuellement, 1,1 million de visiteurs et 8 000 emplois.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C bien triste pour mon ancienne région mais, santé avant tout

    benoit tremblay - 2020-04-17 12:25