Publicité

15 avril 2020 - 12:53 | Mis à jour : 14:02

Les Forces armées à la rescousse des CHSLD ?

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

L'hypothèse d'une intervention des Forces armées canadiennes pour venir en aide au personnel infirmier des CHSLD du Québec a monopolisé une partie des points de presse du premier ministre Justin Trudeau et du président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos. Les deux hommes ont répondu dans l'affirmative, dès que le gouvernement de François Legault en fera la demande.

«Nous allons voir avec Québec et les autres provinces comment on peut envoyer plus de ressources», a répondu M. Trudeau. Ce dernier a rappelé qu'Ottawa n'a eu à ce moment-ci que deux demandes spécifiques, toutes deux du Québec, et que la réponse a été positive.

De son côté, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a rappelé que les Forces armées détiennent des capacités importantes à leur disposition.  Il a souligné qu'il s'agissait d'une «capacité d'appui» qui serait déployée.

Il a précisé que des discussions ont eu lieu, mais qu'à l'heure actuelle, Québec n'avait pas effectué de demande officielle en ce sens. Il a ajouté que 1 000 personnes seraient disponibles pour prêter mainforte au Québec.

QUÉBEC

Lors de son propre point de presse à 13 h, le premier ministre du Québec, face à une pénurie de personnel infirmier dans les CHSLD, a demandé aux médecins spécialistes de la province d'aider à prendre la relève afin de soigner les résidents. «On a besoin qu'ils viennent nourrir les patients, qu'ils viennent faire le travail qui est habituellement fait par les infirmières», a lancé François Legault.

Quant à la présence des Forces armées, M. Legault s'est dit ouvert à l'aide. «Tout ce que j'ai demandé, c'est : ils pourraient nous envoyer combien de personnes de l'armée qui ont des qualifications en santé. Jusqu'à il y a quelques minutes, je n'avais pas la réponse, mais je viens de voir sur Twitter qu'il y en aurait peut-être 1 000, tant mieux.»

M. Legault a mentionné qu'il demandera plus de détails sur ce nombre. Le premier ministre a poursuivi en disant que la province était ouverte à recevoir l'aide de personnel qualifié issu des Forces armées afin de prêter mainforte dans les CHSLD.

Lors de la période de questions en anglais, François Legault a souligné que c'est 2 000 postes qui étaient à combler.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article