Publicité

6 avril 2020 - 11:45 | Mis à jour : 12:33

PCU: Ottawa élargira les critères d’admissibilité

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Lors de son point de presse quotidien le lundi 6 avril, le premier ministre canadien Justin Trudeau s'est attardé à la situation des Canadiens qui passent à travers les mailles du filet de ses différents programmes d'aide, notamment de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) qui offre 2 000 $ par mois à toutes les personnes sans revenu depuis 14 jours.

Du même souffle, il a confirmé qu'Ottawa ajustera donc la PCU aux travailleurs qui ont notamment vu leurs heures de travail fondre en raison de la COVID-19, de ceux dont le revenus est moindre que ce qu'offre la PCU et des étudiants. «On aura aussi des nouvelles pour les gens qui touchent moins d'argent en travaillant que s'ils touchaient la prestation d'urgence», a souligné le premier ministre Trudeau.

Soulignons que certains travailleurs de services essentiels, pensons notamment aux pompiers volontaires ou à temps partiel, sont directement concernés. Suivant le point de presse de Justin Trudeau, la ministre Chrystia Freeland a directement identifié ces derniers soulignant qu'ils seront ciblés dans les élargissements à être annoncés.

Le premier ministre a aussi cité en exemple des employés touchent moins de 500 $ par mois et qui se trouvent exclus de la Prestation canadienne d'urgence engendrant ainsi une situation de grande précarité. «(...) ils devraient donc avoir droit à la prestation canadienne d'urgence. Nous annoncerons au cours des prochains jours des mesures qui permettront aux gens dans cette situation de formuler une demande à la PCU.»

De plus, Justin Trudeau a ciblé les employés toujours en emploi, mais qui gagnent moins que ce qu'offre la Prestation canadienne d'urgence, notamment ceux d'établissements de soins de longue durée ou de résidences pour ainés dont le revenu est inférieur à la PCU. «Nous nous penchons maintenant sur la manière dont nous pouvons suppléer au manque de revenu de ces travailleurs pour qu’ils puissent continuer au travail plutôt que de se mettre sur le chômage.»

Les étudiants pourraient aussi bénéficier des ces élargissements.

Le nombre de demande de prestation d'assurance-emploi atteint 2,1 millions en un mois, soit ce que le pays reçoit normalement en une année. Ottawa s'est réjouit de voir le système demeurer fluide est efficient.

Plus de détails suivront.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis dans le cas ou je serais admissible au pcu. J ai un travail saisonnier. Où j ai gagne plus de 10000$ en 2019. Mais en etant sur le chomage depuis octobre il me reste 4 semaines de chomage. Et en etant en recherche d emploi comme nous oblige le chomage. J ai unemploi de 15 heure $185 net et cet emploi. M empeche d avoir le pcu car il faut avoir 10 hr et moins pour etre eligible mais ca devrait etre un salaire en bas de tant de dollar car il y en a 15 hr mais 30 $ n est pas la meme chose que 15hr. A 14$ je ne peux arriver a payer mes affaire a 185$ / sem

    Sandra francoeur - 2020-04-10 13:20