Publicité

2 avril 2020 - 13:37 | Mis à jour : 14:27

Québec serre la vis aux récalcitrants

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Québec a observé sa hausse la plus importante de cas de COVID-19 jusqu'à maintenant, soit 907, pour un total de personnes infectées dans la province de 5 518. Malgré tout, des citoyens récalcitrants continuent de se rassembler et ne respectent pas les mesures mises en place par le gouvernement du Québec. Le premier ministre François Legault leur a servi une sévère mise en garde aujourd'hui.  

«Il y a des personnes qui font des rassemblements à moins de deux mètres… de groupes de personnes. Il y a des entreprises qui n'offrent pas des services ou des produits essentiels qui continuent de fonctionner. À un moment donné, il faut mettre toutes les chances sur notre côté pour réduire la propagation du virus», a-t-il commenté. 

M. Legault a demandé aux policiers de la Sûreté du Québec de faire preuve de moins de tolérance et il a annoncé qu'ils donneront maintenant plus d'amendes. Elles peuvent varier entre 1 000 $ et 6 000 $ par personne. Les maires vont aussi être mis à contribution afin de s'assurer que toutes les mesures soient respectées par la population et appliquées par les corps de police du Québec.  «Il ne faut pas accepter que les efforts de la grande majorité des gens soient anéantis parce que quelques personnes ne prennent pas ça au sérieux (...) C’est sérieux, il y a des vies qui sont en danger», rappelle le premier ministre du Québec. 

Il a lancé un appel à la solidarité, mais aussi à abaisser le seuil de tolérance avant de dénoncer ceux qui ne respectent pas les mesures en vigueur. «On a tous les pouvoirs via la Santé publique, effectivement, de donner des amendes, de confiner des gens, de s'assurer qu'ils restent dans leurs maisons. Évidemment, c'est la dernière chose que je veux, que je souhaite, mais il va falloir être un peu plus ferme et s'assurer que les consignes soient suivies», a complété le premier ministre du Québec. Environ 7 000 dénonciations ont été transmises aux policiers en journée hier.

Publicité


Publicité

Commentez cet article