Publicité

30 mars 2020 - 13:17 | Mis à jour : 14:39

«On en a encore pour des semaines» - François Legault

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

François Legault a fait preuve de beaucoup de pragmatisme lors de sa mise à jour quotidienne, ce lundi 30 mars, faisant appel à la persévérance des Québécois. Alors que le nombre de cas positifs à la COVID-19 s'élève maintenant à 3430, soit une augmentation importante de 590 en 24 h, le premier ministre a mentionné que la bataille se poursuit et qu'elle durera encore plusieurs semaines. 

Calme, M. Legault a ajouté qu'on déplorait trois nouveaux décès pour un total de 25 en province. Il a précisé que 235 personnes sont maintenant hospitalisées (augmentation de 43) et que 78 d'entre elles sont aux soins intensifs (augmentation de 6). 

«C'est la bonne nouvelle du jour : moins d'hospitalisations qu'on pourrait prévoir, moins de personnes aux soins intensifs, a-t-il déclaré. Donc, ça veut dire, clairement, notre réseau de la santé est sous contrôle, puis il y a une bonne marge de manoeuvre pour la suite des choses.»

Notons qu'au Bas-Saint-Laurent, le nombre de personnes infectée a grimpé à 11. C'est une augmentation de trois cas. 

SANTÉ MENTALE

«Notre bataille contre le coronavirus se poursuit et on comprend les personnes isolées de trouver ça long. Mais il faut être réaliste : on en a encore pour des semaines. C’est important de garder le moral malgré la situation difficile», a fait savoir le premier ministre. 

François Legault d'ailleurs invité les personnes qui vivent différentes difficultés liées à l'anxiété ou la dépression de ne pas hésiter à contacter un professionnel. «Le message que je veux vous lancer aujourd'hui, c'est que si vous avez… ou vous sentez que vous êtes comme en train de perdre le contrôle, n'hésitez pas à aller consulter. Toutes les sortes de problèmes de santé mentale, c'est aussi important que les problèmes de santé physique», a-t-il dit, soulignant les efforts essentiels des travailleurs sociaux. 

MASQUES N95

Concernant la disponibilité des fameux masques N95, parfois essentiels pour la protection du personnel soignant, le premier ministre a indiqué que les autorités de la santé publique étaient «corrects à court terme», mais qu'il en faudra davantage si la crise perdure. Cette situation est d'ailleurs vécue un peu partout dans le monde. 

«Tout le monde, tous les pays, tous les états, actuellement, essaient de placer des commandes pour ces équipements-là de précaution. Donc, on n'est pas différents des autres, puis on est corrects à court terme, mais, si la courbe s'étire, bien, tout le monde va en avoir besoin de plus», a-t-il expliqué. 

M. Legault a demandé au personnel du réseau de la santé et à ceux qui en utilisent à l'extérieur du réseau de ne pas en utiliser lorsque ce n'est pas nécessaire. Il faut les garder, a-t-il dit, «pour ceux et celles qui en ont vraiment besoin»

Le gouvernement regarde aussi la possibilité de réutiliser ces masques plus d'une fois. «Comme d'autres pays le regardent actuellement, on regarde aussi pour que les masques N95 puissent être réutilisés plusieurs fois après avoir été désinfectés. Ça existe, ça se fait à certains endroits. On est en train de regarder ce qu'il faut faire, le lavage des masques sera nécessaire pour qu'on puisse les réutiliser plusieurs fois. On a aussi des discussions avancées avec plusieurs entreprises québécoises pour fabriquer les masques, les blouses, les gants.»

Davantage de détails à venir... 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article