Publicité
25 mars 2020 - 16:36 | Mis à jour : 18:18

Deux cas de COVID-19 de plus au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Bas-Saint-Laurent compte maintenant six examens positifs à la COVID-19, sur un total de 613 tests de dépistages réalisés, a affirmé le directeur de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc. Ce dernier a refusé de confirmer si un décès a été constaté dans la région, mais l'information a été validée plus tard en soirée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. 

Au Bas-Saint-Laurent, on ne recense présentement aucune hospitalisation liée à la COVID-19 et maintenant un décès. Dr Leduc a rappelé que chaque fois qu’un cas positif est détecté, une enquête épidémiologique de la direction de la santé publique s’enclenche afin d’identifier les contacts de cette personne lors de la période pendant laquelle elle aurait pu être contagieuse.

«C’est essentiel de respecter les consignes. C’est grâce à ces consignes-là qu’on va réussir à réduire le nombre de cas et se donner la chance d’avoir des services de santé à la hauteur de nos attentes. On observe que ce respect-là n’est pas parfait, notamment le retour de certains voyageurs dans la région a causé problème», ajoute Dr Sylvain Leduc. Il souligne que le respect du 14 jours d’isolation est essentiel, particulièrement pour les voyageurs qui reviennent des États-Unis, puisqu’il s’agit d’un foyer important de propagation.

Pour ceux qui ne respectent pas cette isolation, la Loi sur la mise en quarantaine, entrée en vigueur ce mercredi, s’appliquera. Les contrevenants s’exposent à une amende maximale de 750 000 $ et à une peine d’emprisonnement maximale de six mois.

Le virus est très contagieux, et il est possible d’en être porteur sans en ressentir les symptômes. Dr Leduc sollicite par ailleurs la collaboration de toute la population du Bas-Saint-Laurent pour faire respecter les mesures de distanciation sociale, soit deux mètres (six pieds) entre chaque personne qui ne réside pas dans le même foyer, même lors des sorties à l'extérieur.

Il demande la solidarité, la collaboration et l’entraide des citoyens du Bas-Saint-Laurent. La mise en place des mesures plus restrictives débute et se poursuivra au cours des prochaines semaines. «C’est un sacrifice de rester à la maison, de ne pas travailler, mais c’est le prix à payer pour réduire la transmission du virus», conclut Dr Leduc.

Les citoyens doivent respecter l’étiquette respiratoire (tousser dans leur coude), se laver fréquemment les mains pendant au moins 20 secondes, respecter la distanciation sociale d’au moins deux mètres et s’isoler sans délai pendant 14 jours après un retour de voyage.

Publicité


Publicité

Commentez cet article