Publicité
15 mars 2020 - 13:21 | Mis à jour : 16 mars 2020 - 10:01

COVID-19 : le gouvernement demande la fermeture de plusieurs lieux de rassemblement

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Le premier ministre François Legault a fait l'annonce d'une nouvelle mesure enfin de freiner la propagation de la COVID-19, ce dimanche 15 mars. Il demande ainsi la fermeture temporaire des «lieux où les gens se rassemblent» pour les loisirs. 

Par cette formule, on fait référence aux bars et discothèques, aux cinémas, aux théâtres, aux bibliothèques, aux piscines, aux centres d'entrainement et d'amusement, aux centres de ski et aux cabanes en sucre, entre autres. 

Quant aux restaurateurs, ils peuvent garder leur établissement ouvert, mais on leur demande de limiter leur nombre de clients à 50 % de la capacité d'accueil. «On demande qu'une table sur deux soit libre pour garder une distance [d'environ un mètre] entre les personnes», a imagé M. Legault.

Le premier ministre reconnait qu'il en demande beaucoup aux Québécois. Mais le gouvernement le fait, dit-il, afin de sauver des vies. «Les Québécois sont fait forts. On va la gagner ensemble cette bataille», a-t-il déclaré. 

Les épiceries, les pharmacies et les commerces au détail demeurent ouverts. Même chose pour les centres commerciaux, pour le moment.

Questionné sur les grands lieux de travail, qui rassemblent des centaines de personnes, François Legault a expliqué que le gouvernement n'est pas encore prêt à demander aux Québécois d'arrêter de travailler. «Nous ne sommes pas encore rendus là», a-t-il souligné. 

SORTIES

Selon le plus récent bilan du ministère de la Santé, il y a 14 nouveaux cas confirmés de COVID-19 au Québec, ce qui fait porter le total à 35. Il s’agit de la plus forte augmentation quotidienne depuis le début de la propagation du coronavirus.

«On n’est pas surpris. On s’y attendait. Ça vient confirmer [l'importance] de mettre toutes les chances de notre côté pour ralentir la contagion au cours des prochains jours», a affirmé M.  Legault.

Par mesure préventive, les autorités sanitaires recommandent aux gens de limiter leurs sorties, dans la mesure du possible. «On devrait sortir que pour acheter du pain, des médicaments, aller se faire soigner, prendre une marche ou aller aider des aînés de plus de 70 ans», a mentionné François Legault, rappelant l'invitation au télétravail. 

«On aime mieux être plus prudents que pas assez, les enjeux pour notre système de soins, ils sont majeurs», a de son côté noté le Dr Horacio Arruda, directeur nationale de la santé publique du Québec. «Le comportement que vous allez avoir à un impact sur les autres. Nos actions ont un effet. On fait appel à l'intelligence et au bon jugement des Québécois.»

Au cours des derniers jours, plusieurs mesures exceptionnelles ont été prises par le gouvernement afin d'enrayer la progression de la pandémie de la COVID-19. Jeudi, les rassemblements de plus de 250 personnes ont été interdits, puis vendredi, les cours dans tout le réseau de l'éducation ont été suspendus. Samedi, le gouvernement a interdit les visites dans les CHSLD et résidences pour aînés, tout en invitant les personnes âgées à demeurer à la maison. 

TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ

Le premier ministre a appelé tous les Québécois à soutenir les travailleurs et les professionnels du réseau de la santé et des services sociaux et à les encourager. Il faut tout faire pour les aider à nous protéger. Il a remercié toutes celles et tous ceux qui se sont manifestés au cours des derniers jours et des dernières heures pour donner un coup de main dans la lutte au coronavirus.
 
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé qu’une adresse courriel a été créée afin d’inviter tous les personnes ayant de l’expérience ou une formation en santé ou en services sociaux qui souhaiteraient donner un coup de main à se manifester. Ces personnes peuvent communiquer avec le ministère de la Santé et des Services sociaux à l’adresse [email protected]

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec demande à la population de ne plus utiliser le 811, mais plutôt de composer 1 877 644-4545 pour communiquer avec les équipes en place.

Davantage de détails à venir... 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article