Publicité
13 mars 2020 - 16:00 | Mis à jour : 16:30

Coronavirus : le CISSS du Bas-Saint-Laurent fait le point

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Bien que la direction de la santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent n’ait recensé aucun cas de maladie à coronavirus dans la région jusqu’à maintenant, les investigations concernant les voyageurs qui présentent des symptômes se poursuivent. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent se dit confiant de bien pouvoir déployer son système au moment où un test positif reviendra du laboratoire.

«On ne se fait pas d’illusion, ce virus va se rendre éventuellement dans l’ensemble du Québec comme il s’est rendu dans l’ensemble du monde, par contre, on a la chance de se préparer et de ralentir sa diffusion, a commenté le directeur de santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc. Il rappelle que les mesures mises en place par le gouvernement concernant les voyageurs de retour au pays (isolement volontaire ou obligatoire) et les rassemblements de 250 personnes et plus dans des lieux confinés visent avant tout à freiner la propagation du virus COVID-19.

M. Leduc soutient qu’on ne compte aucune personne infectée au Bas-Saint-Laurent, tous les tests menés jusqu’à maintenant sont négatifs. Beaucoup de gens toussent ou ont de la fièvre, mais il souligne que nous avons aussi une année record de grippe dans la région.

«Il est normal que lorsqu’on se trouve dans une situation nouvelle comme celle que l’on vit présentement, les gens peuvent ressentir une certaine anxiété et pour la contrôler, ils veulent passer à l’action. Les actions qui sont pertinentes en ce moment, c’est de réduire les contacts à des grands groupes, dans les espaces clos et de respecter l’étiquette respiratoire. Ce sont les mesures efficaces. Il n’y a pas lieu de se ruer vers les denrées périssables, non périssables et le papier de toilette (…) Il n’est absolument pas pertinent de procéder de la sorte», a précisé M. Leduc.

Les citoyens doivent observer les règles d’hygiène en vigueur, soit le lavage des mains avec du savon pendant 20 secondes, l’utilisation de désinfectant à base d’alcool si on n’a pas accès à de l’eau et du savon, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs en papier et se laver les mains par la suite. Le directeur de santé publique du CISSS du Bas-Saint-Laurent invite aussi les citoyens à retreindre leurs visites à des proches vulnérables et dans des résidences de personnes âgées s’ils présentent des symptômes grippaux ou de COVID-19.

«Il est plus contagieux que ce que l’on avait pu estimer au tout début, on voit qu’il se répand assez facilement dans différents pays. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé a décrété cette semaine que c’était une pandémie», ajoute M. Leduc. Le virus est présent dans plus de 100 pays. On a dénombré jusqu’à maintenant 17 cas de la maladie au Québec. Selon Sylvain Leduc, tout le temps gagné à réduire l’apparition des cas va permettre d’étaler l’éclosion et de donner de meilleures chances au système de santé d’absorber cet afflux.

Les personnes atteintes de problèmes de santé plus importants liés à la maladie à coronavirus nécessitant une hospitalisation prolongée et des soins plus poussés seront dirigées vers l’un des quatre centres de santé déployés à cette fin au Québec.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Il n y a pas de cas parce que vous ne tester pas à rimouski nous somme arriver de punta cana moi et me femme avec une toux excessive presque sans arret on a fait de la temperature élevé on nous a traiter avec antibiotique pour pneumonie et sinusite mais aucunement pour le covid 19 même si le 811 nous a suggéré de se rendre à l hôpital alors ou je vais pour me faire tester pour éviter que je contamine les autres merci de me repondre

    Richard mercier - 2020-03-16 13:38
  • Je suis abasourdi quand je pense que le PM Trudeau prend autant de temps à réagir pour fermer la frontière. Dommage que les élections ne sois pas ce printemps. Quel mitaine nous avons comme PM

    Marc Methot - 2020-03-15 12:49