Publicité

15 juin 2021 - 06:30

500 000 $ additionnels pour soutenir les entreprises de la MRC de Rivière-du-Loup

Le gouvernement du Québec met à la disposition de la MRC de Rivière-du-Loup une enveloppe de 500 000 $ pour lui permettre de continuer à soutenir les entreprises de son territoire par l’entremise du programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et de son volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM).

La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, en a fait l’annonce le 14 juin accompagnée de la ministre du Tourisme et ministre responsable des régions du Bas- Saint-Laurent et de Lanaudière, Caroline Proulx, et du député de Rivière-du-Loup– Témiscouata, Denis Tardif.

Depuis le début de la pandémie, la MRC de Rivière-du-Loup a octroyé 64 contributions financières totalisant près de 2,2 millions de dollars pour aider les entreprises à maintenir, à consolider ou à relancer leurs activités. Dans l’ensemble de la région du Bas-Saint-Laurent, les PME se sont partagé près de 8,7 millions de dollars pour faire face à la crise, dont près de 4,4 millions par le biais du volet AERAM.

«On amorce le déconfinement en bonne posture grâce à la résilience de nos entrepreneurs et aux interventions de notre gouvernement. Jusqu’à présent, nous avons octroyé plus de 1,3 milliard de dollars aux entreprises de tous les secteurs d’activité, dans le cadre de nos programmes d’aide. Les fonds supplémentaires annoncés aujourd’hui pour la MRC de Rivière-du-Loup vont aider les entreprises les plus touchées par la crise à intégrer pleinement la phase de relance économique», a mentionné Mme Lecours.

«Les entreprises de la région du Bas-Saint-Laurent n’ont pas été épargnées par les changements de zones sanitaires, les mesures mises en place pour protéger les travailleurs et la population ainsi que par le manque de personnel. L’aide supplémentaire accordée à la MRC de Rivière-du-Loup démontre clairement notre volonté de les soutenir pour qu’elles passent à travers cette période difficile», a ajouté Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article