Publicité

3 février 2021 - 12:01

Le gouvernement accorde 10 M$ supplémentaires pour le transport interurbain par autobus

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Afin de soutenir le transport interurbain par autobus dans toutes les régions du Québec, le ministre des Transports, François Bonnardel, et le ministre des Finances, Eric Girard, ont annoncé le mardi 2 février une aide financière supplémentaire de 10 M$. Cette somme s’ajoute à celle déjà octroyée en juillet dernier, portant ainsi à 18,2 M$ l’aide totale accordée au transport interurbain dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Ce soutien, rapide et disponible à court terme, permettra de maintenir des services de transport interurbain par autobus sur l’ensemble du territoire québécois, notamment au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, soit des services dont la pérennité a été mise à mal par la situation sanitaire. De plus, le gouvernement élargit la portée de son action en appuyant financièrement les liaisons régionales secondaires.

Québec considère que le transport des personnes est un élément clé de la reprise économique de la province, cette somme permettra de faciliter la relance des liaisons entre les principaux centres urbains du Québec ainsi que la relance des liaisons régionales secondaires, le tout afin de répondre aux besoins de l’ensemble des citoyennes et des citoyens.

UMQ

Du côté de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), l'organisme accueille positivement l'annonce.
«Face à la crise qui secoue actuellement le transport interrégional de personnes partout au Québec, le gouvernement du Québec répond présent et agit pour soutenir les communautés affectées par les mesures sanitaires en vigueur. La mobilité est un levier essentiel pour préparer la relance économique et stimuler le dynamisme et la vitalité de notre territoire», a déclaré la présidente de l'UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

Pour le premier vice-président de l'UMQ, le maire de Gaspé, Daniel Côté le gouvernement a fait preuve d'écoute concernant les inquiétudes exprimées au cours des derniers jours par l'ensemble du milieu municipal, à la suite de la décision de Keolis Canada de suspendre plusieurs liaisons régionales. «Québec a fait son bout de chemin, c'est au secteur privé maintenant de faire le sien », a-t-il ajouté.

L'UMQ rappelle que la question du transport interurbain par autobus est l'une de celles qui reviennent périodiquement à l'avant-plan en raison des difficultés à assurer son financement et à maintenir l'offre de services. Pour l'Union, une fois que la pandémie sera chose du passé, il sera nécessaire de se pencher sur le modèle d'affaires actuellement en vigueur à cet effet et de repositionner l'enjeu du financement dans une réflexion plus globale sur le transport collectif.

Publicité


Publicité

Commentez cet article