Publicité

17 novembre 2020 - 12:23 | Mis à jour : 14:17

Desjardins octroie 480 000 $ en appui à trois projets

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Desjardins octroie 744 000 $ en appui à cinq projets du Bas-Saint-Laurent dont 480 000 $ pour trois projets au KRTB. Il s’agit d’un appui important pour la Fondation du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup avec 250 000 $, pour le Verger patrimonial du Témiscouata avec 100 000$, et pour la Coop de solidarité Santé Saint-Hubert avec 130 000 $. 

«Dans l’Est-du-Québec, comme ailleurs au Québec, la relance socioéconomique nous offre l’occasion de réfléchir collectivement sur ce que nous souhaitons bâtir comme société, a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. Ensemble, nous devons continuer d’investir dans les secteurs porteurs d’avenir comme l’environnement, la jeunesse, la santé, l’entrepreneuriat et le développement récréotouristique. Le Fonds du Grand Mouvement est l’un des leviers qui permettent à Desjardins de participer à la création d’une richesse partagée au bénéfice des collectivités.»

La Fondation du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup reçoit donc 250 000 $ pour le projet Univers innovant qui a pour objectif de mettre en place un environnement d’apprentissage stimulant, en aménageant des zones collaboratives. Cette nouvelle approche fondée sur les principes du Design Thinking permettra d’inculquer les valeurs entrepreneuriales, de développer des aptitudes de réflexion collaborative et de résolution de problème et, de transmettre aux étudiants le goût du risque.

La Coop de solidarité santé Saint-Hubert reçoit 130 000 $ pour le projet de la Maison des générations et du terroir qui vise la mise en place d’un incubateur de recherche pour le développement d’habiletés sociales, entrepreneuriales et artistiques. Il comprend un espace de récupération de vêtements, un comptoir de vente de produits du terroir, et un espace extérieur pour la production de spectacles, d’ateliers d’éducation et de transmission des traditions et des savoirs. Ce lieu favorisera la créativité, les échanges et les rencontres entre les générations par la mise en commun des connaissances et le partage des traditions.

De son côté, le Verger patrimonial du Témiscouata, situé à Pohénégamook, reçoit 100 000 $. La petite usine alimentaire sera gérée par une entreprise d'économie sociale et vise à stimuler le développement de l’entrepreneuriat du secteur bioalimentaire de la région. En offrant aux producteurs un lieu de transformation adapté et réglementaire, ils pourront transformer et conditionner leurs produits, qui seront écoulés sur le marché tout au long de l’année, en plus de bénéficier, sur place, des services-conseils d’une ressource professionnelle spécialisée dans le domaine des sciences et technologies des aliments. Le projet permettra également à la communauté de profiter de produits frais abordables et régionaux. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article