Publicité

31 août 2020 - 06:33

Le marché est bon dans le bois d’œuvre

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Plusieurs sources le confirment, les Québécois ont investi davantage dans leur propriété cet été. «Le marché de la rénovation est très robuste et le niveau de prix est élevé», a confirmé Frédéric Lebel, président et chef de la direction du Groupe Lebel.

M. Lebel a précisé que la demande a été particulièrement bonne pour l’un des produits de l’entreprise, le bois traité. «On se demande tous quand il y aura un changement de cap au niveau des prix, ça peut arriver dans une semaine, un mois», a souligné l’homme d’affaires.

Au Groupe Lebel, on vend trois à quatre semaines d’avance. L’entreprise a 10 familles de produits forestiers en vente dans les quincailleries. Le temps plus froid approche ce qui pourrait signifier un ralentissement. «Historiquement, nous avons un creux dans la production au cours des mois d’octobre, novembre et décembre», a noté M. Lebel. 

Le président et chef de la direction du Groupe Lebel a également parlé des mois qui ont suivi le déclenchement des mesures sanitaires liées à la pandémie COVID-19 au Québec. «Notre niveau d’inventaire était extrêmement élevé à ce moment et nos ventes ont pratiquement arrêté. Nous avons donc mis en place un plan pour réduire nos inventaires ce qui a entrainé la fermeture de quarts de travail et d’usines», a mentionné Frédéric Lebel.

«Ce plan se termine à la fin du mois. D’ailleurs l’usine de rabotage de Squatec va être en opération la semaine prochaine», a souligné M. Lebel. Quant à celle de Biencourt, elle demeure fermée puisque des travaux importants y sont nécessaires. «C’est un autre dossier», a-t-il noté. 

Le Groupe Lebel emploie 1000 personnes dont 350 employés dans ses 11 usines du Bas-Saint-Laurent et son siège social à Rivière-du-Loup. «Nous aussi nous avons eu un problème de main d’œuvre, plusieurs de nos travailleurs se sont inscrits au programme PCU (Prestation canadienne d’urgence). Ça devrait s’améliorer prochainement et accélérer la reprise», a conclu le gestionnaire.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article