Publicité

2 juillet 2020 - 06:00

Le prêt de 40 000 $ maintenant disponible à plus d'entreprises

Le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du- Loup, Bernard Généreux, informe les entrepreneurs des plus récents détails concernant l’élargissement du Compte d’urgence pour les entreprises du Canada (CUEC). Les nouvelles règles annoncées le 19 mai dernier sont finalement effectives depuis le 25 juin.

«J’ai parlé avec de nombreux entrepreneurs de notre région au cours des derniers mois et j’ai fait des représentations pour eux en ce sens. Le gouvernement Trudeau corrige actuellement les lacunes que nous avons soulevées. Après une attente de plus de 40 jours et après de multiples interventions en chambre ou en comité spécial, l’élargissement des critères d’admissibilité est finalement en vigueur. Il était temps que l’aide arrive, parce que de nombreuses entreprises de tout Montmagny—L’Islet— Kamouraska—Rivière-du-Loup attendaient avec impatience cette aide», a mentionné M. Généreux.

Les nouvelles règles permettent aux propriétaires uniques d’une entreprise qui tirent leurs revenus directement de leur entreprise, les entreprises dont les activités dépendent de travailleurs contractuels et de la sous-traitance, ainsi que les entreprises familiales qui rémunèrent leurs employés au moyen de dividendes comme les fermes familiales, entre autres, d’avoir accès à ce prêt de 40 000 $. Les entreprises et commerces sont invités à contacter leur institution financière pour l’obtenir.

Le Compte d’urgence vise à aider les entreprises à assumer leurs frais d’exploitation pendant la période de COVID 19. Il peut aller jusqu’à 40 000 $, il est garanti par le gouvernement et est sans intérêt jusqu’au 31 décembre 2022. Vingt-cinq pour cent du montant du prêt (10 000 $ maximum) est admissible à l’exonération tant que l’entreprise rembourse 30 000 $ au plus tard le 31 décembre 2022.

Si l’entreprise ne peut pas rembourser le prêt d’ici au 31 décembre 2022, ce dernier peut être converti en un prêt à terme assorti d’un taux d’intérêt. Le produit du prêt peut servir uniquement à payer les frais d’exploitation qui ne peuvent pas être reportés, comme la paie, le loyer, les services publics, le service de la dette, les assurances et l’impôt foncier. Il est possible de s’y prévaloir en contactant les institutions financières.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article