Publicité

30 juin 2020 - 11:26 | Mis à jour : 17:10

Près de 2,5 M$ pour soutenir la formation chez Premier Tech 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, était à Rivière-du-Loup afin d’octroyer une aide financière de 2 477 112 $ à l’entreprise Premier Tech, ce mardi 30 juin. Cette somme permettra de former, à terme, tout près de 1 500 employés d’ici 2023. 

Premier Tech pourra ainsi lancer la deuxième phase de son projet Avenir, dont l’objectif est de permettre aux employés d’acquérir des compétences ou mettre à jour des connaissances dans les nouvelles technologies. 

Concrètement, les activités de formation porteront sur trois blocs : la transformation numérique manufacturière et la transformation de la plateforme industrielle, l’évolution technologique et la fabrication avancée 4.0, ainsi que l’internationalisation des processus d’affaires. 

«La croissance de l’entreprise passe par une transformation numérique, a mentionné le ministre Boulet. C’est important que chacun des travailleurs aient les outils et les connaissances pour utiliser [les nouvelles technologies] à leur plein potentiel. Cette transformation numérique s’avère d’autant plus importante en regard de la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19. Il faut revoir nos façons de faire et travailler tous ensemble pour demeurer concurrentiels et accroitre notre compétitivité.»

«À ce niveau technologique, les acquis deviennent rapidement obsolètes. Il est donc prioritaire d’investir dans la formation continue», a-t-il ajouté, aux côtés du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif. 

MISER SUR LA FORMATION 

Le projet de Premier Tech pour lequel le gouvernement octroie une aide financière nécessite des investissements totaux de 4,87 M$. L’entreprise investit d’ailleurs chaque année plus de 24 M$ en formation à travers ses bureaux à l’international.   

«Premier Tech a toujours cru important d’investir dans la formation et le développement des compétences. C’est pour nous une force motrice essentielle et distinctive dans notre réussite», a souligné Yvan Pelletier, vice-président principal développement organisationnel. 

Ces dernières années, Premier Tech a également développé sa propre université permettant à ses employés de développer leurs compétences de façon continue. C’est aujourd’hui une équipe de 12 équipiers qui développent et déploient à temps plein les divers cours offerts par l’entreprise, que ce soit en classe ou sur sa plateforme web, représentant ainsi quelque 115 000 heures de formation en 2019. 

«Nous sommes une entreprise novatrice, innovante, mais aussi une entreprise apprenante. Dans le monde des affaires, c’est essentiel.»

L’aide financière accordée à Premier Tech pour soutenir le développement de son programme de formation s’inscrit dans le cadre du volet nouvelle technologie la Mesure de formation de la main-d’œuvre (MFOR).

L’entreprise louperivoise mentionne que le maintien et même la création de nouveaux postes découleront de l’intégration technologique. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article