Publicité
2 octobre 2019 - 06:56

Apprendre à entreprendre au Pavillon-de-l’Avenir

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les élèves qui ont la fibre entrepreneuriale au Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir ont maintenant tous les outils à leur disposition pour prendre en main leurs objectifs professionnels. Le CFPPA a annoncé, ce vendredi 27 septembre, la création d’un nouveau parcours entrepreneurial destiné à ceux et celles qui souhaitent être leur propre patron. 

D’ici quelques jours, une quarantaine d’élèves du centre assisteront ainsi à leurs premiers ateliers dans le cadre de ce nouveau projet. Offert en partenariat avec le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) et en collaboration avec Entrepreneuriat Québec, ce parcours unique en province leur permettra d’en apprendre davantage sur l’entrepreneuriat grâce à des formations intégrées directement à leur parcours scolaire. 

«Nous ne nous attendions pas à démarrer avec autant d’élèves […] Cette réponse plus que positive met en lumière le bien-fondé et surtout la pertinence de notre démarche. Au cours des cinq dernières années, notre centre est devenu un acteur incontournable en matière d’entrepreneuriat avec le programme Lancement d’une entreprise. Ce sont quelque 400 personnes qui ont suivi cette formation», a souligné le directeur du Pavillon-de-l’Avenir, Benoît Ouellet. 

«L’idée de l’intégrer à même le parcours professionnel de nos élèves nous trottait dans la tête depuis un certain temps, d’autant plus que bon nombre de nos programmes sont en phase avec l’entrepreneuriat. Nous avons décidé d’aller de l’avant en mettant en place ce parcours. Il constitue l’une des assises de notre nouveau projet éducatif», a-t-il ajouté. 

Pour cette première année, trois cohortes ont été créées. La première se concentrera sur le lancement d’une entreprise, la seconde sur la relève entrepreneuriale, puis la troisième sera mixte. Tous les programmes offerts au CFPPA sont déjà représentés dans les inscriptions. 

«C’est une corde de plus à leur arc et ça va leur permettre de savoir ce qui les attend comme entrepreneur. Ça peut paraître simple et facile, mais il faut des bases en gestion, en finance et en marketing. Il y aura tout cela dans leur coffre à outils, même s’ils ne se lancent que dans 5 ou 10 ans», partage Brigitte Gagnon, coordonnatrice du programme Lancement d’une entreprise. 

TRANSFERT D’ENTREPRISE

Soulignons que les élèves intéressés par le transfert d’entreprise bénéficieront particulièrement de la coopération entre le Pavillon-de-l’Avenir et le CTEQ. Le président et directeur général, Vincent Lecorne, s’est d’ailleurs réjoui de la création du parcours. 

«En étant partie prenante du projet, le CTEQ pourra présenter des occasions d’affaires en lien avec les filières enseignées au Pavillon-de-l’Avenir dans quatre régions administratives du Québec, à savoir la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et Chaudière-Appalaches. De plus, le CTEQ sera directement impliqué dans l’accompagnement des cédants et des repreneurs», a-t-il expliqué. 

Mme Gagnon souligne que le souhait final, de ce côté, est le jumelage entre un jeune entrepreneur et un propriétaire établi. «Ça passe par des rencontres, des stages peut-être même, pour qu’ils intègrent la philosophie et les valeurs de l’entreprise», explique-t-elle, soulignant que le Centre de formation professionnelle est fier d’être un chef de file en matière d’entrepreneuriat dans la région. 

Au Québec, présentement, environ 37 000 entreprises seraient en attente d’une relève entrepreneuriale. Un chiffre énorme qui illustre effectivement un problème réel. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article