Publicité
16 novembre 2018 - 15:59 | Mis à jour : 16:22

Serge Beauchemin au diner du CDE

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Pour son diner mensuel, le Centre des dirigeants d'entreprise de la région de Rivière-du-Loup recevait le 16 novembre l'ex-dragon Serge Beauchemin, de la populaire émission «Dans l'oeil du dragon», diffusée sur les ondes d'Ici Radio-Canada.

Né dans une famille modeste, d'une mère monoparentale, l'homme d'affaires a démarré sa première entreprise à l'âge de 22 ans (en 1987) avec un fonds de capital de 40 $ pour fonder 3-SOFT, une firme spécialisée dans la revente de logiciels. L'entreprise qui a des bureaux partout au pays est devenue l'un des trois plus importants fournisseurs de logiciel au Canada. En 2005, l'entreprise qui présente des revenus de 75 M$ a été cédée à sa concurrente pour des motifs stratégiques.

Serge Beauchemin acquiert alors plus d'une quinzaine d'entreprises privées dont plusieurs obtiennent un retentissant succès. Le meilleur exemple est sans doute Citons Strom Spa, la plus importante chaine de spa nordique au Québec. Il siège également sur de nombreux conseils d'administration, dont ceux d'Investissement Québec, du Réseau des Femmes d'affaires du Québec et de l'association des Clubs Entrepreneurs Étudiants du Québec.

Les jeunes sont d'ailleurs une priorité pour l'ex-dragon. À ce titre, il a rappelé que sa meilleure décision d'affaires, c'est d'avoir démarré son entreprise à un jeune âge. Il avait alors, de son propre aveu, «rien à perdre, de l'énergie à revendre et un égo surdimensionné».

M. Beauchemin a rappelé que le succès d'une entreprise repose certes sur sa direction, mais passe par la qualité de ses employés et par un climat de travail favorisant un esprit d'équipe fort.

L'argent ? Oui l'argent, mais selon lui l'argent doit être la reconnaissance du travail et des efforts. Le but de tout entrepreneur devrait d'abord être de bien servir son client.

Contrairement à l'adage populaire qui veut que le travail et la passion sont des gages de réussite, Serge Beauchemin a rappelé qu'il faut avant tout une bonne idée répondant à un besoin. «Tu as as beau aimer la tarte à la rhubarbe et menthe, y mettre beaucoup d'efforts, personne n'aime ça la rhubarbe à la menthe, alors tu n'en vendras pas !»

L'ex-dragon, avec un coté théatral parfaitement assumé, a su captiver les convives. Il les a tenu en haleine pendant plus de deux heures.

 

Publicité

Commentez cet article