Publicité
31 août 2018 - 15:52

Le comité de gestion du projet crème glacée basque interpelle les candidats

Toutes les réactions 1

Entrepris en 2015, le projet de crème glacée basque a fait ses preuves au cours des trois dernières années : innovation, qualité du produit, réponse à la demande et création d’une attente chez les consommateurs. Pour prendre son envol, le projet a besoin d’un appui supplémentaire.

Le projet de crème glacée basque s’inscrit bien dans le territoire des Basques, un territoire à majorité agricole. Il utilise des matières premières et transformées que l’on retrouve essentiellement au Bas-Saint-Laurent : crème fraiche, tire d’érable, petits fruits tels que la camerise, la fraise et l’églantier. Pour rentabiliser le projet, le comité de gestion souhaite élargir sa gamme de produits : beurre, lait, yogourt et envisage même la création d’une laiterie locale telle qu’il en existait autrefois.

De tels projets contribuent à l’occupation dynamique d’un territoire et s’inscrivent dans le mouvement des circuits courts et de l’agriculture de proximité prônés depuis quelques années. Notre territoire se dynamise, mais nous avons besoin d’outils adaptés à la réalité rurale pour favoriser son développement.

En écho à Camille Desmarais, conseiller en développement du territoire et du développement rural, qui a rédigé un article paru dans la Presse le 29 aout dernier, le comité interpelle lui aussi le nouveau gouvernement qui sera élu et questionne ses candidats locaux : «saisirez-vous cette occasion pour vous engager à faciliter le développement rural, nous soutenir dans le développement du projet de crème glacée et pour en assurer sa pérennité ?»

Il est possible de suivre l’évolution du projet via la page Facebook du produit à https://www.facebook.com/cremeglaceebasque.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je présume qu’il pourrait y avoir une construction d’usine pour la crème glacée??? Je suggère fortement l’implantation de cette dernière au cœur des Basques soit à St-Jean de -Dieu... géographiquement c’est le cœur. Petite ville industrielle. Dynamique tout est déjà possible dans un nouveau parc industriel , cadre enchanteur bref Tout y est déjà !!!

    Raymond - 2018-09-01 07:02