Publicité
17 janvier 2012 - 11:43

Un comité pour soutenir les proches aidants

La Pocatière — Les proches d'une personne aînée en perte d'autonomie, ceux que l'on appelle les aidants, assument 80 % des soins à domicile de cette personne. Ils le font généralement sans demander d'aide. Un nouveau comité mis en place sur le territoire du Kamouraska veut les soutenir par l'organisation d'activités.

Le comité des proches aidants Kamouraska regroupe des représentants d'organismes travaillant auprès des aînés. Kam-Aide en est l'organisme porteur. Son mandat est de contribuer à améliorer la qualité de vie des proches aidants de la MRC en développant pour eux des services adaptés.

Directrice des Services Kam-Aide, Josée Lévesque insiste sur l'importance de rejoindre le plus grand nombre d'aidants possible et d'adapter les services à leurs besoins. Selon Frédérick Gagnon, du CSSS du Kamouraska, ces personnes ont besoin de soutien, et ce, même si elles n'en demandent pas. « Elles sont à bout de souffle », dit-il.

Le cas de Carole Morin

Carole Morin est la proche aidante de son conjoint atteint de la maladie d'Alzheimer. Elle a livré un touchant témoignage lors de la conférence de presse marquant le lancement du comité. Elle a raconté comment leur vie a basculé à la suite du diagnostic.

« Graduellement, l'être cher s'éteint dans ce corps qui ne sait trop comment faire. À travers pareille épreuve, où aller chercher la force pour passer à travers? », se demande-t-elle. Mme Morin ajoute que « vite, tu comprends que tu seras en perpétuelle adaptation, condamnée à vivre fatiguée physiquement et moralement. » Sa vie sera désormais consacrée à son conjoint malade.

Carole Morin ajoute que le premier conseil qu'on lui a donné a été d'aller chercher de l'aide. Sa famille, ses amis, sont aussi souvent là pour apporter support et chaleur humaine. « Je ne veux pas les brûler. Je ne veux pas devenir un poids pour eux, ni les faire fuir. Ils sont si précieux », dit-elle.


Frédérick Gagnon, directeur des programmes à la qualité et au développement du CSSS de Kamouraska, Rose-Hélène Bouffard, présidente de Services Kam-Aide, Marie-Hélène Chouinard, directrice générale de L'Appui Bas-Saint-Laurent, Josée Lévesque, directrice de Services Kam-Aide et Carole Morin, proche aidante
Photo: Maurice Gagnon

L'Appui Bas-Saint-Laurent

Organisme pour les proches aidants, L'Appui Bas-Saint-Laurent apporte au comité un soutien financier de 27 104 $ qui lui permettra, pour une durée approximative de 26 semaines, d'organiser des activités aux proches aidants pour les sensibiliser, les informer et les soutenir par de la formation, des activités sociales et du temps de répits.

Sa directrice générale, Marie-Hélène Chouinard, insiste sur l'importance de la concertation locale. « Il faut commencer par en parler dans sa communauté et faire en sorte que les personnes proches aidantes se reconnaissent et acceptent progressivement de s'ouvrir à d'autres personnes, à connaître et à recevoir des services de soutien », dit-elle.

Un nouvel appel d'offres a été lancé, a mentionné madame Chouinard, ce qui permettra de poursuivre les activités après le mois de mars. « On veut travailler dans le long terme », a déclaré la directrice générale de L'Appui.

Un numéro de téléphone sera annoncé sous peu de façon à offrir aux proches aidants une porte d'entrée unique vers les services du comité.

Collaboration : Maurice Gagnon, www.leplacoteux.com

 

Publicité

Commentez cet article