Publicité
7 septembre 2010 - 17:54

Claude Béchard décède à 41 ans

Toutes les réactions 10
Saint-Pascal - Claude Béchard a perdu son combat contre le cancer. Il s'est éteint cet après-midi à l'Hôtel-Dieu de Québec, quelques heures après avoir quitté ses fonctions à titre de député et de ministre. Dès lors, les hommages au politicien se sont succédés.

En entrevue sur les ondes de CIEL-FM, le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon a rappelé le côté passionné de Claude Béchard que certains voyaient même comme le dauphin du premier ministre Jean Charest.

Cliquez pour visionner notre dernière entrevue avec Claude Béchard, lors de l'inauguration des travaux au Parc national du Lac-Témiscouata


Plus tôt dans la journée, le député de Rivière-du-Loup, Jean D'Amour s'était dit « sonné » par l'annonce du retrait de Claude Béchard. « Nous avons plus ou moins le coeur à l'ouvrage. On n'imagine jamais ce genre de chose », commentait alors M. D'Amour. Il avait rappelé le côté courageux, passionné et bagarreur de son ami et collègue.

« Tout a déboulé (...) je ne m'attendais pas du tout à ça, a commenté, lors d'une émission spéciale animée par Daniel St-Pierre sur les ondes de CIEL-FM, le préfet de la MRC de Témiscouata, Serge Fortin. On vient de perdre un gros morceau, je viens de perdre un ami », a mentionné M. Fortin, encore bouleversé par la nouvelle.

Claude Béchard est devenu député de Kamouraska-Témiscouata à l'âge de 28 ans. Élu une première fois en octobre 1997, il le sera à quatre autres reprises. De 2003 à 2010, Claude Béchard occupera notamment les postes de ministre de l'Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille, ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

En 2008, cinq mois à peine après avoir appris qu'il souffrait du cancer du pancréas, malgré la chimiothérapie, il fait le saut dans la campagne. En janvier 2010, il était opéré d'urgence pour des tumeurs à l'intestin.

Les dernières années de vie de Claude Béchard auront été marquées par le cancer du pancréas et du meurtre de son attaché politique Nancy Michaud. Malgré tout, pour ceux qui l'ont côtoyé, jamais le député-ministre n'aura perdu son sens de l'humour qui le définissait tout autant que sa combativité et son acharnement au travail.

Claude Béchard laisse dans le deuil ses deux enfants, Justine et Béatrice, sa conjointe, Mylène Champoux, ainsi que les deux enfants de cette dernière.


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Avec le décès de Claude Béchard, le plus vrai et le plus honnête des libéraux actuels à Québec, s'annonce la descente aux enfers de ce parti libéral qui l'aura tué. À toujours vouloir se servir de lui comme paravant dans des causes difficiles, notre Premier provincial aura accéléré la perte de Monsieur Béchard. Rares sont les hommes politiques qui se veulent honnêtes et sincères aujourd'hui. Monsieur Béchard en était un vrai. Mes sympathies les plus sincères à la famille. Reste à souhaiter qu'il ne sera pas le prétexte de la disparition d'un comté celui de Témiscouata-Kamouraska, au profit d'un voisin plus gourmand et pas toujours respectueux de la misère des autres.

    Le fureteur - 2010-09-09 03:21
  • J’ai appris hier soir (mardi) la triste nouvelle concernant le décès de Claude Béchard. Bien que je le savais atteint d’un cancer du pancréas et qu’un tel type de cancer est généralement très virulent, j’espérait sincèrement qu’il puisse vaincre cette maladie et je dois avouer que la nouvelle d’hier m’a profondément touché. CVoilà donc pourquoi je tenais donc à écrire ces quelques mots afin de transmettre mes plus sincères condoléances aux membres de sa famille, à ses collègues et amis et à ses proches collaborateurs. J’ai eu à rencontrer Claude Béchard à diverses occasions dans le cadre des dossiers que j'ai piloté du temps où j'étais directeur général de la Ville de Trois-Pistoles (2002-2009) et ce fut un réel plaisir de travailler avec lui et sa principale conseillère, madame Guylaine Sirois car les dossiers avançaient rondement et ce même si nous n'étions pas dans son comté. Je garderai longtemps en mémoire certains dossiers qui ont été traités par Claude et son équipe, dont celui de l’alimentation en eau potable et celui de la réfection des quais de Trois-Pistoles et Les Escoumins. Claude était vraiment un chic type et tous les qualitatifs que l'on entend à son endroit depuis hier soir sont totalement vrai. Je peux donc facilement imaginer que son départ créera un grand vide auprès des membres de sa famille et de ses amis, auprès de son personnel politique et même au conseil des ministres.

    Pierre Genest - 2010-09-08 09:25
  • Quelle tristesse également pour les journalistes de la région qui l'ont côtoyé dans les événements de presse. Je retiens de M. Béchard qu'il était un homme simple et attachant, deux qualités qu'il avait réussi à conserver malgré la forte pression de ses fonctions. Je me souviendrai également de son excellent sens de l'humour qui rendait les conférences de presse rafraîchissantes. Mes condoléances à toute sa famille.

    Mario Pelletier - 2010-09-08 08:34
  • Bonjour, Quelle tristesse que d'apprendre la mort de Monsieur Claude Béchard qui donne tout son sens à cette expression consacrée de mourir au combat ! Ses vives réparties, son rire franc et ses yeux rieurs me manqueront beaucoup. Mes profondes sympathies à sa famille,à tous ses amis et proches ainsi qu'à toute la grande famille libérale dont Monsieur Béchard était un flamboyant représentant. Passer l'arme à gauche dans la vieillesse avancé semble plus acceptable que mourir au printemps de la vie. Merci, Yves Rioux.

    Yves Rioux. - 2010-09-08 07:54
  • Le Témiscouata/Kamouraska vient de perdre un grand homme de coeur, de passion, un homme de marque ! J'offre mes sincères sympathies à sa famille, parents et amis que son souvenirs reste à jamais gravé dans nos coeurs.

    Lise L'Italien - 2010-09-08 00:45
  • C'est avec tristesse que j'apprend la mort d'un ministre qui a mainte fois passé dans l'oeil de ma caméra (CIMT & CFTF). Un ministre très dynamique qui nous a fais rire aux éclats à toute les fois ou je l'ai filmé. C'est ce que je me rappellerai de lui, jovial, tres intelligent et surtout généreux de son temps et de sa personne. Un politicien au service de et non le contraire. Le moment le plus émouvant que j'ai filmé avec lui, fut son discours aux dernières élections lors de la visite de Jean Charest a St-Alexandre. C'est l'homme et non le politicien qui a parlé lors de cet allocution. Ca nous avait tiré les larmes... Je souhaite à la famille éprouvé mes sincères condoléances. La mort d'un homme comme Claude Béchard laisse un vide mais pour ceux qui croient, je me dis qu'il sera surement dans la politique encore, une fois rendue dans la vallée de Josapha ! Claude, merci pour ces beaux moments !

    Jean-Francois Bard, Baie-St-Paul - 2010-09-07 23:33
  • Adieu M. Claude Béchard, En ce triste jour, je transmets mes sympathies et mes pensées à sa famille, à ses proches et à ses collègues de travail. M. Béchard était un homme authentique qui donnait toujours l'heure juste: oui, parce que ... et non parce que ... Proche des citoyens et de ses dossiers, M. Béchard était un homme d'une passion hors de l'ordinaire. Son sourire omniprésent en était le reflet ! Depuis que je suis maire en mai 2007, M. Béchard, comme ministre du Bas-Saint-Laurent, était au courant et contribuait à tous les dossiers de Rivière-du-Loup. Par exemple, il a ouvert les premières portes dans le dossier de biométhanisation en 2007 et en 2008 avec la collaboration de sa fidèle attachée politique, Mme Guylaine Sirois, avec laquelle nous avons eu plusieurs rencontres dans différents ministères en compagnie du préfet de la MRC de Rivière-du-Loup M. Michel Lagacé. M. Béchard a cru dès le départ que la biométhanisation était un bon projet pour plusieurs MRC du Bas-Saint-Laurent. Merci M. Béchard d'avoir tant semé et d'avoir tant récolté dans le Bas-Saint-Laurent après seulement 41 ans de vie !

    Michel Morin maire de Rivière-du-Loup - 2010-09-07 21:05
  • quel homme! je ne me souviens pas d un tel exemple de courage.

    paul thibault - 2010-09-07 21:04
  • Mes condoléances à sa famille...Ouffff! vraiment dur choc d'apprendre sa mort, j'appréciais beaucoup ce grand homme...je sais par quoi sa famille passe en ce moment pour avoir moi-même perdu mon père à l'âge de 51 ans du cancer. Courage...et que pour chaque larme versée une rose soit portée à sa nouvelle demeure! De tout coeur avec vous!

    MCS - 2010-09-07 19:51
  • Peux importe notre allégeance politique la région viens de perdre un leader régional

    Péquiste - 2010-09-07 19:17